icon

Gyeongju : Guide Complet pour Visiter la Ville Musée de Corée du Sud

Gyeongju, ou “la ville musée” de la Corée du Sud comme dirait la population coréenne. Si tant de personnes viennent la visiter, c’est qu’il y a bien des raisons.

Situé au Sud-Est du pays au matin calme entre la ville de Pohang et Busan, Gyeongju est réputée pour avoir conservé beaucoup de ses patrimoines culturels à travers le temps.

Fondée au VIIIe siècle, cette ville a été le berceau du royaume de Silla, contribuant significativement à la formation de la Corée telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Les vestiges historiques, les temples anciens et les trésors architecturaux révèlent une époque qui a résisté à l'épreuve du temps.

En explorant Gyeongju, on s'aventure dans une époque où les rois régnaient, où les temples étaient des épicentres spirituels, et où chaque coin de rue portait l'empreinte d'un héritage puissant.

C'est cette harmonie entre le passé et le présent qui confère à Gyeongju son statut exceptionnel, une ville musée où chaque visiteur devient un explorateur du temps, plongeant dans une Corée qui transcende les siècles.

Bienvenue à Gyeongju, où chaque pierre a une histoire à raconter et chaque rue vibre au rythme du passé.

Comment se rendre à Gyeongju ?

Il y a plusieurs manières de se rendre à Gyeongju. Tout dépendra d’où vous vous situez.

Depuis la ville de Séoul

Je conseille de prendre le bus depuis Séoul car le billet coûte environ 21000₩ (environ 15€). Ce n’est pas cher compte tenu de la distance, et le confort y est présent. Le temps de trajets dure environ 3h45min. Le bus vous emmènera directement dans le centre-ville de Gyeongju.

Il existe aussi le train comme moyen de transport, certes rapide, mais vous arriverez à la station Shin-gyeongju. Ce qui signifie que vous ne serez pas directement en plein coeur de la ville. Vous devrez alors prendre le bus depuis la gare pour vous amener directement au centre-ville.

Depuis la ville de Pohang

Si vous êtes à Pohang et que vous souhaitez vous rendre à Gyeongju, alors la meilleure solution reste le bus. Pour une durée de trajet d’environ 1h, et pour la modique somme de 5000₩ (environ 3€), le bus vous emmènera directement dans le centre-ville.

Depuis la ville de Busan

Là aussi, le bus est le meilleur compromis en terme de temps de trajet et pour son prix. Comptez environ 1h et pour 9000₩ (environ 6€) l’aller.

Où se loger à Gyeongju ?

Vous souhaitez trouver un hébergement de type Guesthouse ou auberge de jeunesse ? J’ai trouvé pour vous un logement en plein coeur du centre-ville de Gyeongju, et à proximité de tous les sites touristiques à quelques minutes de marche : Doobaki Hostel.

C’est un endroit cozy avec un grand espace à vivre. Celui-ci a la particularité d’avoir un sous-sol où vous pourrez vous affaler sur les poufs et regarder des films sur la télé.

Il y a aussi la possibilité de jouer aux jeux vidéos ou faire du karaoké si vous voulez engager une activité avec les voyageurs et membres du staff histoire de faire connaissance.

En ce qui concerne les chambres, vous partagerez la nuit avec 3 autres personnes. Les matelas sont plutôt confortable, et il y a assez d’espace pour pouvoir poser ses affaires dans un coin.

La salle de bain et les toilettes sont elles aussi partagées pour 4 personnes. Elles sont situées juste à l’entrée lorsque vous ouvrez la porte de la chambre.

En bonus, la guesthouse a l'avantage d'avoir un chat très relax et qui ne demande qu'une : qu'on le caresse !

Le prix de la nuit est vraiment peu cher. Comptez environ 20000₩ (environ 14€).

Quoi faire à Gyeongju : les meilleurs endroits à visiter

Entrons dans le coeur du sujet. Qu’est-ce qu’il y a à faire à Gyeongju ? Est-ce que cela vaut la peine de s’y déplacer ? C’est ce que je vais vous montrer dans la suite de cette partie !

Voici la liste de toutes les choses que j’ai pu faire durant mon voyage de 2 jours dans la “ville musée” de la Corée du Sud :

  1. Complexe funéraire de Daereungwon
  2. La rue principale Hwangnidan et son village Hanok
  3. L’Observatoire de Kyongju et son parc
  4. Le pont Woljeong
  5. Le temple de Bulguksa

Le complexe funéraire de Daereungwon

Sûrement le lieu emblématique de la ville de Gyeongju. C’est l’endroit où tout les touristes viennent pour y admirer les fameux tombeaux des empereurs ayant vécu durant l’ère Silla. Fondé au Ier siècle av. J.-C., Silla a prospéré jusqu'au Xe siècle, contribuant significativement à l'unité et à l'identité coréenne.

Au sein de ce complexe, vous y trouverez trois célèbres tombeaux sous forme de tumulus : celle du roi Michu, du roi Hwangnamdae et du roi Cheongma.

Il faut savoir que la hauteur du tumulus est proportionnelle à la puissance du roi défunt : plus il est haut, plus celui-ci était une personne respectée dans l’histoire de la Corée.

Hwangnidan : Une Rue Historique et un Village Hanok Charmant à Gyeongju

Juste en face du complexe funéraire de Daereungwon se trouve la rue principale Hwangnidan, qui se révèle comme un trésor historique et capturant l'essence authentique de la Corée.

Bordée de bâtiments traditionnels et de boutiques pittoresques, cette rue pavée offre une expérience immersive du patrimoine culturel coréen.

Le village Hanok qui s'étend le long de Hwangnidan enrichit l'atmosphère de manière unique, plongeant les visiteurs dans l'architecture traditionnelle coréenne.

Les Hanoks, caractérisés par leurs structures en bois et leurs toits incurvés, préservent l'esthétique d'une ère ancienne, créant une ambiance digne d’un film coréen.

En flânant dans les ruelles étroites de Hwangnidan, les voyageurs découvriront un éventail de boutiques d'artisanat local, des cafés traditionnels et des galeries d'art, mêlant ainsi la tradition et la modernité dont reflète la Corée du Sud.

L’Observatoire de Gyeongju et son parc

L'Observatoire de Gyeongju, également connu sous le nom de Cheomseongdae, a été construit pendant la période du royaume de Silla, aux alentours du 7e siècle, il est considéré comme le plus ancien observatoire astronomique existant en Asie de l'Est.

Son histoire remonte à une époque où la Corée était divisée en Trois Royaumes, et Gyeongju était la capitale florissante du royaume de Silla.

Cheomseongdae était utilisé pour observer les étoiles, principalement dans le cadre de la pratique de l'astronomie.

Le parc entourant l'Observatoire de Gyeongju est bien plus qu'un simple espace vert. Il offre une pause dans l'effervescence urbaine, où les visiteurs peuvent déambuler parmi des jardins soigneusement entretenus et profiter de la quiétude de la nature.

Le pont Woljeong

Construit au cours du règne du roi Gyeongdeok, le pont Woljeong a d'abord été érigé en bois au 8e siècle. Cependant, au fil des siècles, il a été reconstruit à plusieurs reprises en raison de catastrophes naturelles et de conflits.

La structure actuelle date de la période Joseon, aux 15e et 16e siècles, et elle a été restaurée à maintes reprises pour préserver son héritage historique.

Le pont est particulièrement célèbre pour sa beauté, notamment lorsqu'il est éclairé la nuit. Il symbolise l'harmonie entre l'homme et la nature, faisant de lui un lieu chargé de signification culturelle et historique.

Pour s’y rendre, traversez simplement le parc depuis l’observatoire de Gyeongju en direction du Sud.

Le temple de Bulguksa

Le temple de Bulguksa a été construit sous le règne du roi Gyeongdeok à partir de 751 pour abriter les reliques sacrées de Bouddha et servir de centre spirituel pour la nation.

Bulguksa était à l'origine associé au temple voisin, le Seokguram, qui abrite une grotte sanctuaire avec une statue en granite du Bouddha Sakyamuni. Ensemble, Bulguksa et Seokguram étaient considérés comme un lieu sacré.

Le temple Bulguksa est un lieu de pèlerinage important pour les bouddhistes et un site touristique majeur, attirant des visiteurs du monde entier pour sa signification culturelle et religieuse.

Le moyen le plus efficace pour s’y rendre est le bus. Depuis l’observatoire de Gyeongju, prenez le bus numéro 11, 10 ou 700 pour arriver à destination du temple.

Quoi manger à Gyeongju ?

Si vous comptez rester à Gyeongju pendant une durée de 2 jours, alors vous pouvez essayer à votre tour ces petits restaurants ou stands que j’ai pu goûter.

  1. Un brunch à Bomnal Cafe & Heonchaek Bang (봄날 카페 & 헌책방)
  2. Bonghwang Gukbap (봉황국밥)
  3. Goûter au “10 won cake”, un gâteau en forme de pièce de monnaie

Bomnal Cafe & Heonchaek Bang

Situé en plein coeur du village Hanok, Bomnal Cafe se veut être un restaurant très cozy avec plusieurs petites chambres où vous pourrez profiter de l’ambiance traditionnelle des Hanok.

Avec sa magnifique terasse en plein centre, vous pouvez également choisir de déguster votre brunch sous le soleil si la météo vous le permet.

Au menu : des toasts à tartiner avec de la confiture ou du beurre, saucisses, oeufs, des galettes de pomme de terre accompagné de ses légumes. A cela, vous avez le droit à un café glacé.

Le total s’élève à 14000₩ (environ 10€). Si vous êtes du genre à manger beaucoup le matin, sachez que ce brunch est amplement suffisant pour ne plus vouloir manger le midi !

Bonghwang Gukbap

Quoi de mieux qu’une bonne soupe à base de porc pour se remettre de sa visite dans la ville de Gyeonju ?

Ca se passe au restaurant Bonghwang Gukbap, et comme son nom l’indique, sa spécialité est le gukbap.

Le prix est vraiment abordable. Comptez 9000₩ avec des accompagnements qui complètent le gukbap.

Le Gukbap est un plat coréen qui se caractérise par une soupe de riz parfumée. Pour le préparer, on utilise généralement des morceaux de viande, tels que du bœuf, du porc ou des fruits de mer, qui sont cuits lentement pour infuser leurs saveurs dans le bouillon. Le bouillon est souvent assaisonné avec de l'ail, du gingembre, de la sauce de soja et d'autres condiments pour ajouter de la profondeur au goût.

Il existe différentes variations régionales du Gukbap en Corée, chacune apportant des nuances uniques à ce plat.

Le Gukbap peut être consommé à n'importe quel repas de la journée, offrant une combinaison équilibrée de glucides, de protéines et de légumes dans un bol réconfortant de soupe chaude.

Ce plat représente non seulement une expérience gastronomique, mais aussi une partie intégrante de la culture culinaire coréenne.

Goûter au “10 won bread”, un gâteau en forme de pièce de monnaie

En dessert, découvrez une spécialité de la ville que vous pouvez trouver en plein coeur du village Hanok : le “10 won bread”, qui signifie littéralement le pain de 10₩.

Le pain de 10 wons de Gyeongju est une pâtisserie inspirée du dessin de la plus petite pièce de monnaie de Corée, qui représente Dabotab, une pagode de pierre de l'ancien royaume de Silla, située au temple de Bulguksa.

Au niveau du goût, on dirait une gauffre sucrée avec à l’intérieur du fromage fondu. Il n’y a rien de surprenant lorsqu’on l’essaye, mais comme il s’agit d’une spécialité locale, cela vaut quand même le coup de payer 3000₩.

On peut retrouver la vente de ces pains autour du village Hanok. Baladez-vous dans les environs et vous trouverez forcément une boutique qui en fabriquent.

Quoi faire après Gyeongju ?

En fonction du temps qu’il vous reste en Corée du Sud, vous avez la possibilité entre deux destinations : soit vous allez en direction de la ville de Busan, soit vous pouvez faire un tour dans la ville méconnue des touristes qu’est Pohang.

Mon conseil : Si vous avez un peu de temps devant vous, je conseille vraiment de faire un tour à Pohang, notamment pour sa plage, le Space Walk, et les balades sur la côte. Pour en savoir plus sur la ville de Pohang, vous pouvez retrouver mon article qui lui est dédiée via ce lien !

Conclusion

Finalement, que tirer de la ville de Gyeongju ? Si vous voulez mon avis, il faut que vous le fassiez au moins une fois dans votre vie si vous comptez visiter la Corée du Sud.

Car vous ne trouverez pas mieux comme endroit pour comprendre l’histoire de ce pays, et plus particulièrement durant l’époque du royaume de Silla. Epoque qui d’ailleurs, représente un tournant majeur dans la réunification des trois royaumes pour devenir la Corée du Sud telle que l’on connaissait avant la guerre qui éclata avec la Corée Du Nord.

Aujourd’hui, Gyeongju, ce n’est pas seulement une ville, mais bien un patrimoine culturel où chaque coin de rue nous fais ressentir le passé de ce pays.

L’émergence des restaurants, cafés et différentes boutiques rend cette ville plus qu’intrigante, car on se retrouve mêlé entre tradition et modernité.

Pour toutes ces raisons, je ne peux que vous recommander de rester au moins 2 jours dans cette magnifique ville ayant préservé son histoire à travers le temps.

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.