icon

Où partir en voyage solo pour la première fois ?

Introduction

Se lancer pour la première fois en tant que voyageur solo peut être stressant car on ne sait pas ce qui nous attend à l’arrivé. Est-ce qu’on va vraiment aimer partir tout seul ? Est-ce qu’on va avoir des ennuis sur place ? Et vous avez raison de vous poser ces genres de questions, car moi-même je suis passé par là.

Avec le recul, j’ai compris qu’il suffit de ne plus y penser et simplement foncer sans trop réfléchir. Car de toute manière, vous ne pouvez pas prédire le future, encore moins prédire les personnes que vous allez rencontrer ni les différents aléas qui pourrait se passer.

Pourtant, je pense très sincèrement que la première expérience de voyage doit être prise un minimum au sérieux pour que vous puissiez passer de très bons moments, et réduire les désagréments en cours de route. Car il suffit que quelque chose se passe mal pour vous dire que le voyage en solo n’est finalement pas fait pour vous, et que vous renonciez à poursuivre votre aventure.

Et je souhaite que cela ne se produise pas, car je suis convaincu que cette méthode vous sera bénéfique et que vous en tirerez beaucoup de vos expériences que vous allez vivre, et probablement susciter en vous cette envie de continuer.

Selon moi, en tant qu’européen, il est intéressant de voyager quelque part qui sort de l’ordinaire, quelque part où vous serez confronté à une culture totalement différente, quelque part où vous vous direz “mais c’est complètement fou à quel point ce pays est si différent de la France !”. Car la sensation sera sensiblement différente entre partir par exemple en Italie ou partir au Japon.

La ville de Tokyo la nuit, Japon
La ville de Tokyo illuminée par les bannières, Japon (2017)

Car entre l’Italie et la France, on ne va pas se mentir en disant que ces deux pays sont assez similaires culturellement parlant. Chacun partage un même bout de l’Histoire, que cela soit durant l’Antiquité, la Renaissance jusqu’au temps moderne. Mais entre la France et le Japon ? Entre la France et la Taïwan ? Quasiment rien.

Cela signifie donc que l’Europe et l’Asie ont tout les deux construits leur propre Histoire et leur propre culture de manière distincte, avec certaines périodes de colonialisation des Européens dans le monde. Physiquement parlant, on est aussi d’accord pour dire qu’on ne ressemble pas aux asiatiques, ou du moins pour certains d’entre vous mais pas pour moi car j’en suis un haha.

Pour cette raison, je trouve particulièrement intéressant de partir seul pour la première fois dans un pays d’Asie, et de préférence l’Asie Pacifique ou l’Asie du Sud-Est. Je recommande notamment les pays où la sécurité y règne, dont la Corée du Sud, le Japon ou la Taïwan qui sont pour moi les pays vraiment sûr quel que soit son sexe et son âge. Vous serez bouleversé par le comportement des locaux, les traditions et bien entendu la gastronomie qui seront une vraie découverte pour vous.

Mais si vous préférez un voyage en solo à moindre budget avec un vrai dépaysement et une population qui ne ressemble en rien à ce que vous pouvez voir en France, alors le Vietnam, la Thaïlande, le Laos ou le Cambodge peuvent être de très bonnes destinations pour commencer.

Une rue commerçante à Saigon, Vietnam
Rue commerçante à Saigon, Vietnam (2023)

Dans ce cas, selon votre situation, deux cas de figures s’offrent à vous :

  • Je conseille à celles et ceux qui ont un budget moyen à élevé de partir en Asie Pacifique parmi les pays que j’ai mentionné plus tôt. Car l’expérience en sera bien mieux si vous partez avec une somme raisonnable pour pouvoir profiter des différentes activités que ceux-ci proposent. De manière général, je considère un budget moyen à partir de 2000€ sur un mois tout inclus (si on considère que vous allez être un peu économe), voir 2300€ si vous pensez vous permettre d’être flexible si vos dépenses.
  • Sinon, privilégiez plutôt l’Asie du Sud-Est afin de profiter du faible coût de la vie sur place. Vous aurez ainsi plus de degré de liberté pour pouvoir vous permettre de dépenser un peu plus si certaines activités sont un peu plus chères.

Dans cet article, je ne parlerai que de 4 pays où je suis déjà parti et vous expliquer pourquoi est-ce que je considère ces pays comme une très bonne option pour votre premier voyage en solo : la Corée du Sud, le Japon, la Taïwan et le Vietnam.

La Corée du Sud

Allée caché avec plusieurs restaurants coréens
Allée caché avec plusieurs restaurants coréens à Séoul, Corée du Sud (2022)

Le pays du matin calme est sans doute l’un des pays les plus sûr à visiter, bien que paradoxalement il soit toujours en conflit avec son voisin la Corée du Nord. L’avoir visité deux fois m’a permis de voir à quel point la population est respectueuse envers les autres. Il y a cette notion du bien vivre qui existe au sein des coréens afin de ne pas déranger l’espace privé de chacun.

En tant que français, vous constaterez aussi que l’atmosphère qui y règne est différent tant il y a de choses qu’on ne retrouve nul part en France. On peut citer les marchés de nuit, les street foods atypiques, des cafés cozy à chaque coin de rue, des paysages montagneux à couper le souffle, etc.

Visiter la Corée du Sud

L'arrivée en Corée du Sud se fait majoritairement à l'aéroport international d'Incheon, ville voisine de Séoul. La capitale en elle-même possède de nombreux lieux et musées historiques et dont il vous faudra une bonne semaine pour les visiter.

Mais le pays du matin calme ne se résume pas seulement à Séoul. Bien au contraire, si vous êtes amené à visiter la Corée du Sud un peu plus longtemps, profitez de l'efficacité des transports en commun pour vous déplacer vers les villes telles que Jeonju, Busan, Sokcho ou bien Gangneung. A noter qu'il existe une île au Sud de la péninsule coréenne très prisée par les coréens pour son doux climat et sa tranquillité: l'île de Jeju.

Culturellement parlant, la Corée du Sud n'a rien à envier par son côté historique car vous aurez l'opportunité de vous balader dans des quartiers traditionnels coréens datant de plusieurs centaines d'années. Combinez à vos balades avec la découverte de nombreux plats de type street food tels que le Gimbap, le Sundae, les tteobbokki ou bien les Eomuk !

Pour les amateurs de nature, sachez que la Corée regorge de sentiers de randonnées à peu près partout dans le pays. Si je dois vous citer quelques randonnées sympathiques à faire pour votre prochain voyage, je vous recommande le mont Bukhansan ainsi que le mont Seoraksan les yeux fermés.

Découvrez le tout premier article sur une des villes de la Corée du Sud : Séoul !

Le logement

Au niveau du logement, les auberges de jeunesses sont présents quasiment partout. Vous n’aurez donc pas de mal à en trouver une qui correspond à vos critères. Les prix peuvent varier d’une auberge à une autre, mais vous pouvez en trouver à partir de 10€ jusqu’à 60€ la nuit.

D’ailleurs ces dernières années la Corée du Sud est devenu l’un des pays avec le plus de visiteur annuel. Et pour cause, grâce à l’avènement de la musique K-POP, des dramas ainsi que des séries coréennes, le pays a su tirer partie de sa propre culture afin d’attirer un plus grand nombre de jeunes, et même attirer la curiosité pour d’autres personnes.

Par conséquent, beaucoup de logements se retrouveront complet, ce qui est une bonne chose en soit ! Car cela signifie que vous aurez l’occasion de croiser beaucoup de voyageurs probablement dans le même cas que vous, et donc l’opportunité de pouvoir partager de bons moments avec eux.

La langue

Pour la langue, sachez que les jeunes coréens sont capable de parler en anglais de manière confortable avec les étrangers, mais il se peut que vous rencontriez quelques problèmes dans la tranche d’âge supérieure pour communiquer.

Dans ces circonstances, si vous souhaitez à la fois améliorer votre anglais et profiter d’une immersion de la culture coréenne, peut-être devriez vous envisager d’apprendre quelques phrases en coréen pour vous familiariser un minimum avec la langue.

Sachez d’ailleurs qu’en faisant cet effort, vous en serez remercié pour votre ouverture d’esprit et verrons en vous cette envie de découvrir leur culture. Des opportunités peuvent alors se créer et vous conduire vers des expériences inattendues.

Le Japon

Plat traditionnel japonais avec vue sur le volcan
Plat traditionnel japonais avec vue sur le volcan Sakurajima à Kagoshima, Japon (2022)

Dans le même registre que la Corée du Sud, le Japon est le pays si ce n’est le meilleur pays que j’ai visité jusqu’à présent. Historiquement parlement, le pays du soleil levant possède une très longue histoire vraiment passionnante. Et cette histoire se retrouve à travers les différentes architectures représentant fièrement le Japon : les temples traditionnels tous aussi bien entretenus, les châteaux, les sanctuaires, la gastronomie, le paysage majestueux. C’est sûrement le pays le plus sécurisé qui soit, que vous soyez en soirée et que vous rentriez chez vous, vous n’aurez aucun problème à ce niveau.

On a la sensation de vivre sur une autre planète tellement les gens sont différents des français. Leur côté souriant, leur culte au respect pour autrui, leur côté pointilleux dans les processus, leur respect aux règles conventionnelles fait de ce pays une attraction à part entière. S’habituer à cette culture est donc relativement difficile la première fois qu’on y met les pied, mais quand on la comprend un peu mieux, on comprend pourquoi le Japon garde toujours son aura positif auprès des touristes.

Visiter le Japon

Sur le plan des visites, sachez qu’en partant dans ce pays, vous vivrez une aventure incroyable en tant que voyageur solo. Tout simplement parce qu’il y a énormément de choses à visiter et à faire. Etant moi-même parti deux fois au Japon dont 1 mois et demi la première fois et 1 semaine la seconde fois, je pense n’avoir visité qu’un dixième du pays alors que j’ai traversé plus de 10 villes.

Mais en réalité, ce qui démarque le Japon de la Corée du Sud, c’est que peu importe où vous serez (en ville ou à la campagne), vous aurez toujours quelque chose à faire. Celui-ci est réputé pour ses nombreux temples et sanctuaires ainsi que les randonnées. Les amateurs de nature seront en tout cas très bien servi !

Découvrez le tout premier article sur une des villes du Japon : Fukuoka !

Le logement

Tout comme la Corée du Sud, le Japon possède de nombreuses auberges de jeunesse sur l’ensemble de son territoire. Ajoutez à cela des auberges assez originales comme les capsules hôtels, ou bien des hôtels à thème et vous ne serez jamais à cours pour chercher votre prochain logement. Les japonais ne font jamais les choses à moitié quand il s’agit d’attirer la curiosité des visiteurs.

Les prix peuvent aller de 10€ jusqu’a 60€ alors que le coût de la vie au Japon est plus élevé qu’en Corée du Sud, qui pourtant, propose aussi au même tarif.

La langue

Rentrons dans le dur du sujet. Pour être très franc avec vous, sachez que les japonais ne sont pas bon en anglais. Il va donc être difficile de communiquer avec eux si vous ne connaissez pas un minimum le japonais. A mon sens, connaître les fondamentaux de la langue suffit à pouvoir faire de simple phrases très basique pour vous faire comprendre, voir même engager des discussion avec eux.

Très souvent, vous verrez des japonais se comporter de manière machinale que ça soit dans la rue, dans les restaurants ou pendant vos visites car ces derniers prennent très au sérieux leur travail. Vous aurez l’impression qu’ils ont appris le mouvement ou leur texte par coeur, mais en réalité, cela est valable sur l’ensemble du pays. Il suffit que vous parliez en anglais pour les rendre hors service, et je ne rigole pas !

Le Japon est fait pour vous si vous souhaitez être en immersion totale dans une culture radicalement différente de la nôtre et que vous n’avez pas peur de la barrière linguistique qui vous sépare des japonais.

La Taiwan

Place centrale dans la ville de Jiufen à Taïwan
Place centrale dans la ville de Jiufen, Taïwan (2019)

Comment ne pas mentionner Taiwan dans ma liste des pays à visiter en tant que solo backpacker. Pourtant, celle-ci est loin d’être le pays le plus visité comparé à ses voisins coréens et japonais. La raison est due à une faible influence de sa culture dans le monde, mais aussi en raison des conflits qui existent entre la Chine conduisant la Taiwan à être potentiellement considéré comme un endroit à ne pas visiter.

Force est de constater que l’île ne ressemble en rien à ce qui peut se voir dans l’Empire du milieu, bien qu’historiquement parlant ces deux pays soient étroitement liés. En 1895, suite à la défaite des chinois durant la guerre sino-japonaise, la Chine a du céder une partie de son territoire aux japonais, et c’est l’île de Taiwan qui en a fait les frais.

Ce n’est qu’en 1945, suite à la capitulation des japonais face aux américains, que Taiwan est revenue aux mains des chinois. Entre temps, sous l’influence de la colonisation japonaise, l’île a su tirer partie des valeurs positives inculquées par les japonais tout en rejetant les aspects négatifs de ces derniers.

C’est également par l’import des connaissances et des avancées technologiques japonaises que Taiwan a su conserver sa lancée au niveau économique, faisant de Taiwan un pays propulsé d’un pays initialement considéré comme un territoire tampon durant la guerre à un pays pouvant jouer dans la cour des grands.

Aujourd’hui, l’île est devenu le premier producteur et exportateur de semi-conducteur dans le monde, un matériau crucial pour la production de nos produits technologiques tels que les smartphones, ordinateurs portables ou télévisions.

Au final, Taiwan ne possède pas une culture qui lui est propre. De par ses nombreuses influences par ses pays voisins et occidentaux, on peut constater que celle-ci s’est inspiré des leçons du passé ainsi que des différentes colonisations afin de développer sa propre culture tout en conservant ses racines chinoises.

On peut notamment ressentir auprès de la population taïwanaise une ponctualité irréprochable de leur part, que ça soit dans les transports en commun ou au travail, ou bien le sens du respect des règles face à la loi, chose à laquelle les japonais ont eu une certaine influence à ce sujet. D’un autre côté, leur côté amical et ouvert d’esprit provient de l’influence occidentale.

Visiter la Taiwan

On entend très peu parler de Taiwan lorsqu’il s’agit de voyage, pourtant vous ne savez probablement pas à quel point ce pays constitue un rêve pour celles et ceux qui veulent à la fois profiter de la plage, des visites en villes et des montagnes. Le relief de l’île est tel que vous avez le choix de faire les 3 choses en même temps sur un territoire qui fait 20 fois moins la superficie de la France. Ce qui signifie que vous pouvez atteindre la plage ou la montagne en même pas 1h de transport, n’est-ce pas incroyable ?

Mais du coup qu’est-ce qu’il y a à faire à Taiwan ? Et bien historiquement parlant, à part quelques temples, vous ne verrez pas grand chose qui puisse faire rappeler la culture taïwanaise. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire, loin de là ! Je suis persuadé que beaucoup d’entres vous aimerait visiter un pays assez sauvage et être entouré de nature autour d’eux. Alors l’île est faite pour vous.

Entre les plages préservées des détritus, des point scéniques à couper le souffle, des locaux très chaleureux et amicaux et une gastronomie taïwanaise délicieuse, vous trouverez toujours quelque chose à faire durant votre voyage, surtout si vous prévoyez de faire le tour de l’île.

Au passage, les transports en communs sont très bien desservis. Vous aurez l’embarras du choix entre le bus, le TGV, les taxis, et le métro si vous êtes dans la capitale. Il est donc très facile d’en faire le tour.

Enfin, de manière générale, le coût de la vie y est relativement faible comparé à notre mode de vie en France. les transports en communs ne coûtent pas très cher, le prix de la nourriture y est très abordable. Vous pouvez donc passer du très bon temps à Taiwan avec un budget moyen.

Le logement

Taiwan possède de nombreuses auberges de jeunesses tout comme ses voisins coréens et japonais. Le style est le même, à savoir un lieu pour les voyageurs qui souhaitent se rencontrer ou bien un lieu de passage pour d’autres.

La seule différence est le prix, car étant donné le faible coût de la vie sur l’île, on peut trouver une nuit dans certaines auberges pour moins de 10€, donc super rentable si on ne souhaite pas dépenser une grosse somme dans le logement. Vous en trouverez un peu partout dans le pays, ce qui est profitable si on souhaite faire tout le tour de Taiwan.

La langue

Les taïwanais sont relativement bons en anglais, peu importe où vous irez, et ceci est une très bonne chose. Pas besoin de parler le chinois pour se faire comprendre, heureusement pour nous car si on devait apprendre à parler chinois, cela nous prendrait de très bonne semaine afin de maitriser à minima les bases de la prononciation.

Mais si vous comptez rester au minimum 1 mois sur place, vous pouvez tenter d’apprendre quelques mots ou phrases en chinois, ça vous permettra d’autant plus d’impressionner les locaux, mais potentiellement vous ouvrir à des opportunités inattendues.

Le Vietnam

Une famille sur un radeau en bois à Can Tho, Vietnam
Radeau traditionnel pour la pêche à Can Tho, Vietnam (2023)

Mon pays d’origine. Comment ne pas le citer tellement celui-ci est plébiscité par beaucoup d’occidentaux. Et pour cause, on pense souvent au Vietnam lorsqu’il s’agit des belles plages et de la gastronomie asiatique.

Mais au-delà de ces aspects, le pays a su conserver une grande partie de son côté sauvage, critère très recherché par les aventuriers désireux de voir du dépaysement. C’est donc un très bon terrain de découverte pour celles et ceux qui souhaitent voir autre chose que ce qui se fait dans les pays développés.

Visiter le Vietnam

Le Vietnam ne se visite pas comme on pourrait le faire en Corée du Sud, Japon ou la Taïwan. En effet, la circulation ne permet pas toujours de pouvoir se déplacer librement à pied, et encore moins dans les grandes agglomérations. On roule principalement en scooter bien que les voitures commencent à se démocratiser de plus en plus. Le code de la route n’est quasiment pas respecté, alors attendez-vous à voir des motocyclistes rouler sur les trottoirs !

Et pour ce qui est de traverser la route, il peut être très difficile au début à comprendre, mais avec un peu de technique et d’entraînement, vous n’aurez plus aucun mal. Pour ne pas vous compliquer la vie, je vous conseille de faire appel à des taxi motocyclistes via l’application Grab (équivalent d’Uber) pour vos trajets au sein de la ville.

Et pour les trajets inter-villes ?

Pour les villes assez proches, vous pouvez faire appel à des voitures limousines. Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas de limousines qu’on a l’habitude de voir, mais plutôt de camionettes avec des chaises confortables et de l’espace pour les jambes, idéal pour des trajets relativement long.

Sinon, l’avion est le meilleur choix contrairement au train. La raison est que les chemins de fer au Vietnam sont mal organisés et les trains roulent lentement. Typiquement, un trajet de Saigon à Hanoï prend 2h en avion tandis que vous devrez patienter environ 33h dans le wagon pour arriver à votre destination. Le prix est sensiblement le même entre ces deux moyens de transports pour un aller-retour. La question est donc vite répondue si vous souhaiter optimiser votre temps et en argent. A vous de voir si vous souhaitez le côté plus traditionnel du voyage en optant pour le train ou bien le côté pratique de l’avion.

Quoi faire au Vietnam ?

Le côté sauvage du pays rend le Vietnam une attraction à part entière. Entre les plages paradisiaques, la jungle tropicale et les montagnes mystérieuses, il y a de quoi faire en termes d’escapade. Pensez aussi à jeter un oeil aux différents temples bouddhistes aux ornements extravagants et aux statues faisant référence aux divinités de la religion.

D’autres visites plus atypiques peuvent vous être proposé notamment des balades sur les barques en bois afin de découvrir le marché flottant : vous pourrez ainsi participer à financer l’économie à l’échelle locale et faire perdurer les traditions anciennes.

Et si vous aimez manger, alors le Vietnam est fait pour vous. Sa gastronomie est tellement vaste que vous vous perdrez dans les différents noms des plats. Ce n’est pas pour rien que l’heure du repas est pris au sérieux par les vietnamiens car manger fait partie des us et coutumes du pays. Ne vous étonnez pas de voir les locaux manger de la soupe pho ou bien du riz un bon matin. Il faudra vous adapter à leur mode de vie car vous risquez de ne pas trouver de repas léger comme à la française.

Toutefois, vous serez bien servi en fruits; vous pourrez manger de très bonnes mangues, fruits du dragon, mangoustine, litchi et beaucoup d’autres. Attendez-vous à y découvrir beaucoup de fruits et légumes inconnus lors de vos repas, vous aurez de quoi en apprendre tous les jours sur ce que vous avez dans votre assiette.

Le logement

Le coût de la vie au Vietnam peut être dérisoire pour un français qui perçoit son salaire en France. A titre de comparaison, une nuit dans un hôtel de type resort à Phu Quoc (île située au Sud-Ouest du Vietnam) avec un buffet à volonté le matin coûte environ 50€ pour 2 personnes. C’est dire à quel point on peut avoir énormément de choix quant au logement durant notre voyage.

Mais en tant que voyageur solo, on privilégiera les auberges de jeunesse pour son côté cozy et ses espaces propices à la discussion entre voyageurs. En fonction de l’endroit où vous êtes, vous pouvez clairement trouver des logements pour moins de 5€ la nuit, le prix d’un kebab pour les connaisseurs.

A ce prix, ne pensez pas que vous serez logé dans un endroit pourri, loin de là ! Vous aurez quasiment la même qualité qu’une auberge de jeunesse haut de gamme qu’on peut retrouver au Japon par exemple. C’est donc tout à votre avantage car vous n’aurez pas à sacrifier le confort du logement, d’autant plus que vous en aurez pour votre budget.

La langue

On parle plutôt bien en anglais au Vietnam. Comme pour tout, cela dépendra où vous serez car ça ne sera pas la même chose si vous engagez une conversation avec une personne en Province qu’en ville. Mais de manière générale, je ne pense pas que cela soit un frein pour pleinement profiter de votre voyage car les vietnamiens sont chaleureux envers les étrangers.

Finalement, où partir ?

A vous de voir ce que vous aimez vraiment faire et découvrir. Ces 4 pays ont une culture assez différente les uns des autres. Les personnes qui ont été bercé par les animations japonaises et les mangas privilégieront le Japon sans hésiter. Tandis que d’autres sont plus intéressés par la Corée du Sud car celle-ci fait pas mal de bruit au niveau de sa culture axée sur la K-POP et les dramas. Sinon la Taïwan et le Vietnam sont deux pays ayant toujours préservé leur côté sauvage ce qui rend l’aventure beaucoup plus palpitant.

Au final, la décision vous revient. Je vous apporterai des conseils afin que vous puissiez faire votre choix après mûre réflexion à travers les articles que je publierai régulièrement.

Dans tous les cas, j’espère avoir été clair dans mes propos durant la rédaction de cet article et qu’il vous aura éclairé sur certains aspects de chacun de ces pays. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux autres articles afin d’en savoir plus sur les bonnes pratiques pour bien préparer son premier voyage en solo !

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.