icon

Okinawa : l’île paradisiaque du Japon

Okinawa, une île située à l’extrême Sud du Japon, fait partie des perles à visiter lors d’un voyage au pays du soleil levant.

Même si beaucoup de touristes privilégient le parcours classique Tokyo-Kyoto-Osaka-Hiroshima, pensez à Okinawa la prochaine fois que vous reviendrez !

Et la raison semble plutôt évidente. Entre les plages turquoises, les activités marines, la bonne température ainsi que les plats locaux de la région, l’île vous offrira tant de choses à découvrir une fois sur place.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Okinawa n’est pas seulement qu’une station balnéaire même s’il est vrai qu’elle est principalement connue pour ses nombreuses plages.

Vous aurez également la possibilité de découvrir une nouvelle facette de la culture japonaise : danse, musique, sites historiques et plats traditionnels. Voici ce qui vous attends en somme.

Alors permettez-moi de vous présenter cette île à ma façon. Ici, on ne parlera pas seulement des principaux endroits touristiques, mais aussi des découvertes dont peu de personnes en parlent. En tant qu’adepte du solo backpacking, je vous montrerai une nouvelle façon de visiter Okinawa pour celles et ceux qui veulent sortir hors des sentiers battus !

Comment venir sur l’île d’Okinawa ?

Pour venir sur l’île d’Okinawa, vous avez 2 choix : soit par avion, soit par ferry.

Venir à Okinawa par avion

L’avion est selon moi le plus rapide et le plus rentable en terme de coût et de temps. Il existe plusieurs aéroport de départ pour partir vers Okinawa. Voici une liste non exhaustive des villes de départ :

  • Tokyo (Aéroport de Narita)
  • Osaka
  • Fukuoka
  • Kagoshima
  • Miyazaki
  • Kumamoto
  • Sapporo
  • L’île Ishigaki
  • Taipei
  • Séoul (Aéroport d’Incheon)

Comptez entre 60 à 200€ l’aller-retour en fonction de l’aéroport de départ et de la saison à laquelle vous partez.

Pour ma part, je suis parti depuis la ville de Fukuoka en ayant dépensé ¥11,360 (environ 70€) le billet aller-retour. La durée du trajet était d’environ 2h.

Venir à Okinawa par ferry

L’autre possibilité pour se rendre à Okinawa est par la voie maritime. Il existe en effet un ferry en partance de la ville de Kagoshima.

Deux compagnies vous proposent la possibilité de venir à Okinawa : A-Line et Marix Line.

Les deux compagnies desservent les îles qui sont sur le passage vers Okinawa. Le voyage dure environ 25h.

Si vous comptez voyager en ferry à un prix réduit, comptez environ ¥16,560 (environ 104€) l’aller uniquement.

Dortoir en seconde classe à bord du ferry pour un trajet de nuit (japan-guide.com)

Visiter l’île d’Okinawa

Tout d’abord, il faut savoir qu’Okinawa est composée de plusieurs îles. Celle qui nous intéresse ici est l’île principale avec sa ville Naha, considérée comme le point de départ de vos futurs visites.

En effet, c’est à Naha que vous pourrez accéder à plusieurs des îles autour dont Zamami, Ishigaki ou bien Amami en prenant le ferry.

Ici, je vais plutôt vous détailler les choses à faire sur l’île principale. Car mine de rien, il y a déjà beaucoup de choses à faire, et vous serez surpris des nombreux coins sympathiques dont peu de personnes connaissent.

L'île principale d'Okinawa, dont la ville coeur est Naha. Au Nord se trouve l'île Sesoko et la ville de Motobu

Au total, il y a 3 spots intéressants dont vous devez vraiment faire lorsque atterrirez à Okinawa.

La ville de Naha

Naha est donc la ville où tout commence votre voyage. En effet, l’aéroport est situé juste à côté de la ville.

Un monorail depuis l’aéroport vous permettra d’avoir directement accès à la ville en moins de 15 min.

Mais du coup, qu’est-ce qu’il y a à faire dans cette ville ?

La rue Kokusai

Parmi les endroits à visiter, il y a bien entendu la fameuse rue Kokusai. Celle-ci incarne l'essence vibrante de la culture locale et constitue une attraction incontournable pour les visiteurs.

Située au cœur de Naha, cette artère principale déborde d'une énergie effervescente, offrant un mélange de boutiques traditionnelles, de restaurants et de stands pittoresques.

La rue Kokusai de jour

Au détour de la rue Kokusai, profitez du marché couvert Heiwa Dori pour vous balader et découvrir de nouvelles saveurs exotiques issues des produits locaux.

Le marché couvert Heiwa Dort à Okinawa

Explorez les étals colorés proposant des produits artisanaux, des souvenirs uniques et des spécialités locales.

Une boutique de produits en tout genre à Okinawa

En plongeant un peu plus au coeur du marché couvert Heiwa Dori, admirez les petites ruelles décorées par les lanternes rouges et baladez-vous y tout le long pour vous imprégner d’une ambiance à la bonne franquette.

Et pourquoi pas vous asseoir à l’une de tables pour y goûter les plats servis par de gentils chefs cuisiniers japonais ?

Une ruelle du marché couvert Heiwa Dort

Du matin au soir, Kokusai-dori, ou "la rue internationale", offre une immersion totale dans la vie quotidienne okinawaïenne.

La rue Kokusai de nuit

Kokusai Street Food Village

A l’angle de la rue Kokusai, se trouve un mini-village dédié aux street food japonais. Au menu, plusieurs petits plats à la carte que vous pouvez commander à des prix très abordable.

Kokusai Food village de nuit

L’ambiance y est très conviviale notamment le soir, puisque c’est un des endroits où les jeunes se retrouvent pour partager de bons moments autour d’une table après le travail.

Les stands de nourriture au Kokusai Food Village

Kokusai Street Food Village est composé de multiples stands . Il y a au total 20 restaurants où vous pourrez choisir les multitudes de plats servis par chacun. A l’image des restaurants izakaya, il y a une variété de choix : brochettes, fritures, soupes, apéritifs, …

Carte des restaurant au Kokusai Food Village

Chaque stand a sa propre spécialité, à vous de choisir ce qui vous donne le plus envie !

Une ruelle du Kokusai Food Village

Le château de Shuri et ses alentours

A quelques minutes en Monorail depuis la rue Kokusai se trouve le célèbre chateau Shuri.

Trésor historique d'Okinawa au Japon, Shuri se dresse en tant que symbole emblématique de la richesse culturelle de l'île. Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce château royal offre une plongée fascinante dans l'histoire de l'archipel.

La sortie du château Shuri

Cependant, il faut savoir que le château est actuellement en reconstruction. La raison est qu’un incendie s’est déclaré le 31 octobre 2019, détruisant ainsi une grande partie des structures qui le compose.

Néanmoins, le château est tout de même ouvert au public malgré sa reconstruction. Vous pourrez observer les ouvriers avancer sur sa rénovation à l’intérieur d’un bâtiment blanc.

L’entrée est payante. Comptez ¥400 pour avoir accès au château, aux jardins ainsi qu’à la muraille qui entoure Shuri.

Le château Shuri en reconstruction

Le structure principale se situe dans le grand bâtiment blanc et est actuellement en reconstruction

Niché au sommet d'une colline offrant une vue panoramique sur Naha, le château Shuri séduit les visiteurs avec son architecture distincte, ses toits rouge vif et ses magnifiques jardins.

Vue de la ville de Naha depuis le château Shuri
Vue de la ville de Naha depuis le château Shuri

N’hésitez pas à y faire un tour ! Bien que l’attraction principale soit le château en lui-même et qu’il soit en reconstruction, non seulement vous soutiendrez le projet, mais vous aurez aussi une très belle vue sur la ville de Naha.

En sortant du chateau Shuri, je vous invite à prendre la route vers le Kinjo Stone Road juste à côté de celui-ci. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une magnifique ruelle faite de pierres.

La ruelle Kinjo Stone Road

Sur la route, prenez le petit chemin qui vous mènera vers le fameux arbre de plus de 20m et datant de plus de 100 ans ayant survécu aux différentes guerres sur l’île d’Okinawa.

Le grand arbre Akagi datant de plus de 100 ans

Rebroussez le chemin, et continuez la descente de la ruelle afin de contempler différentes vues panoramiques de la ville de Naha.

Descente du Kinjo Stone Road

En continuant votre chemin, vous tomberez nez-à-nez sur une magnifique maison traditionnelle okinawaïenne : Kinjomuraya Old House.

La vieille maison Kinjomuraya

Vous pouvez vous reposer à l’intérieur car accessible au public. Des tatamis sont mis à disposition pour que vous puissiez vous asseoir le temps de déguster votre snack et vous réhydrater. Attention de ne pas en mettre sur les tatamis !

L'intérieur de la vieille maison Kinjomuraya

L’île Sesoko, au Nord-Ouest d’Okinawa

L’île Sesoko est moins connu de toutes les îles qui existent dans l’archipel, et pourtant, c’est selon moi un des meilleurs endroits pour se relaxer, faire de la plongée, du snorkeling, ou tout simplement profiter de la merveilleuse plage turquoise.

Pour s'y rendre, le bus est le moyen privilégié et coûte environ ¥1800 l'aller depuis Naha.

Comptez environ 2h20min pour le trajet total. En effet, le bus YKB888 vous emmènera vers l'entrée de l'île Sesoko en 1h50min, puis il vous faudra marcher environ 30 min en direction du pont Sesoko et le traverser..

La plage sur l'île Sesoko et son pont
La plage sur l'île Sesoko et le pont qui relie l'île principale d'Okinawa

Situé au Nord-Ouest de l’île principale d’Okinawa, vous serez surpris des spots cachées dont peu de personnes s’y aventurent. Et ça tombe plutôt bien, car vous serez tranquille et loin des lieux touristiques !

Sesoko n’est pas connue pour avoir des lieux historiques à visiter. Je dirais même que c’est un endroit où les japonais aiment s’y rendre pour son calme, son aspect sauvage, ses nombreux restaurants et café paradisiaques avec une vue panoramique sur la mer.

Vue de l'île principale depuis l'île Sesoko
Vue de l'île principale depuis l'île Sesoko : le lieu où cette image a été pris se trouve au restaurant Palm Bottle Garden !

Les étrangers y sont moins présents car l’île est beaucoup moins plébiscité sur Internet ou dans les agences de voyage. Ces derniers privilégieront plutôt l’île de Zamami ou Ishigaki.

Je pense aussi que la raison de la faible présence des touristes est sa difficulté à pouvoir y accéder en transport en commun. En effet, peu de bus passent sur l’île et si vous n’avez pas de voiture, les déplacements aux alentours peuvent s’avérer compliqué.

Marche à pied sur l'île Sesoko

Personnellement, c’est un ami japonais qui m’a emmené avec lui en voiture pour y passer 3 nuits dans la guesthouse Sesoko Blue, qui est un logement vraiment incroyable que je vous recommande vivement. Je ferai un article complet sur cette guesthouse dont j’ai eu un énorme coup de coeur.

L’aquarium Churaumi d'Okinawa

S’il y a bien un aquarium à visiter dans ce monde, le Churaumi d’Okinawa en fait partie.  En effet, vous y trouverez principalement les poissons exotiques de l’île, en plus de certaines espèces très rare dont le célèbre requin-baleine, emblème de l’aquarium.

L’entrée coûte ¥2180, et vous avez la possibilité de réserver le billet à l’avance sur leur site officiel.

Non loin de l’île Sesoko, vous pouvez y accéder en prenant le bus numéro 65 pour environ 45 minutes de route. Attention toutefois, car il n’y a que 2 bus dans la journée !

Sinon, un autre bus appelé Yanbaru Express Bus vous permet de partir depuis l’île Sesoko jusqu’à l’île Kouri. Dans ce cas, vous aurez plus de bus en prenant celui-ci. Vous pourrez descendre à la station correspondant à l’aquarium Chiraumi. Le billet aller coûte 400.

Les horaires de passage du Yanbaru Bus Express
Les horaires de passage du Yanbaru Bus Express

Où loger à Okinawa

En fonction des endroits que vous allez visiter, je vais vous conseiller mes meilleurs auberges de jeunesse et guesthouses sur l’île d’Okinawa.

Pour en avoir réservé plusieurs, j’ai donc plusieurs recommandations de logements à vous proposer.

Dans la ville de Naha

On commence par le Kitchen Hostel Ao. C’est selon moi le meilleur endroit en terme de rapport qualité/prix.

Situé à quelques mètres de la rue Kokusai et de toutes commodités (konbini, restaurants, transports en commun), c’est le premier choix par défaut qui me traverse la tête.

En plus d’avoir des lits confortables, les chambres et salles de bains sont très bien nettoyées tous les jours, ce qui rend le lieu propre et agréable à vivre.

Les chambres de Kitchen Hostel Ao

Cerise sur le gâteau, l’hostel propose un petit-déjeuner fait maison pour à peine ¥500 : toast, café et un petit bol de choux frais !

Le petit déjeuner au Kitchen Hostel Ao

Le prix d’une nuit dans cet hostel est vraiment abordable : ¥2000. Mais ce prix peut varier en fonction des saisons. Il est même possible que le prix d’une nuit soit encore moins cher !

Sur l’île Sesoko

Là aussi, sans hésitation je vous propose la magnifique guesthouse Sesoko Blue. Celui-ci m’a été conseillé par mon très bon ami japonais Tatsuki-san et m’y a même emmené pour passer quelques jours là-bas. Que de très bon souvenirs avec les hôtes !

La guesthouse Sesoko Blue

Si vous aimez vous poser et profiter du calme, admirer les étoiles la nuit, se balader dans la nature, et passer du bon temps avec les hôtes de la guesthouse, c’est LE meilleur endroit sur l’île Sesoko. Et je pèse mes mots.

Bien que l’anglais ne soit pas leur point fort, il est possible de communiquer avec eux comme de vrais amis. A la fois amical, chaleureux et vraiment gentil, j’ai passé mes meilleurs moments sur l’île d’Okinawa grâce à eux.

Voici quelques photos qui justifient ma recommandation de Sesoko Blue, non seulement car le logement est vraiment confortable et que je tiens à leur apporter mon soutien.

Espace commune au Sesoko Blue
Vue depuis l'espace commun Sesoko Blue
Chat domestique au Sesoko Blue
Chambre commune au Sesoko Blue

Le tarif pour une nuit est généralement de ¥3200, mais peut varier en fonction de la saison. Très honnêtement, pour le prix et la qualité de l’accueil ainsi que l’ambiance, le tarif est vraiment raisonnable.

Si vous avez un peu de temps pour profiter du Nord de l’île principale d’Okinawa, faites un détour sur l’île Sesoko et passez au moins une nuit dans cette merveilleuse guesthouse, vous ne le regretterez pas ! Peut-être même que vous allez prolonger de quelques jours supplémentaires, qui sait.

Les meilleurs restaurants à faire à Okinawa

Si vous me lisez jusque là, alors vous avez de la chance car j’ai pour vous les meilleures recommandations de restaurants qui m’ont été proposé par les locaux.

En sortant un peu des sentiers battus, vous allez découvrir de merveilleux coins cachés dont peu de touristes connaissent.

Voici donc ma liste des restaurants non exhaustives à faire au moins une fois avant de quitter l’île.

Sobe Soba : un restaurant traditionnel de soba au coeur de Naha

Quand on vient sur l’île d’Okinawa, le premier plat de référence dont chacun doit manger au moins un fois sont les soba d’Okinawa.

A Naha, vous avez un restaurant de soba peu connus par les étrangers, mais pas mal fréquenté par les locaux et japonais qui y viennent pour passer des vacances : Sobe Soba.

Entrée du restaurant Sobe Soba
Devanture du restaurant Sobe Soba
Entrée du restaurant Sobe Soba
Arrière du restaurant Sobe Soba

Au moment de la commande, demandez simplement “Okinawa Soba hitotsu Onegaishimasu” pour dire que vous voulez un seul bol de Soba d’Okinawa.

Pour la boisson, vous pouvez également commander un verre à base de jus de Shikuwasa. Celui-ci est l’équivalent d’un jus de citron, mais avec un goût assez particulier. J’ai plutôt bien aimé le goût par sa touche d’acidité, et une pointe de sucre pour équilibrer le tout. Testez, et vous me direz ce que vous en pensez !

Le célèbre Soba d'Okinawa et son jus au Shikuwasa
Le célèbre Soba d'Okinawa et son jus au Shikuwasa

Le soba coûte ¥850 tandis que la boisson coûte ¥400, ce qui fait un total de ¥1250.

Pour le cadre que ce restaurant vous offre ainsi que le plat plutôt copieux avec énormément de goût, je ne peux que vous dire de foncer sans hésiter.

Shimujyo : un restaurant caché situé dans les collines de Naha

Si vous recherchez un restaurant non loin du château Shuri, faites un petit tour le midi à Shimujyo.

En revenant sur vos pas une fois avoir visité le château, vous pouvez prendre le Monorail et descendre à la station Naha City Hospital.

Ensuite, préparez-vous à monter une collines assez raides pendant quelques minutes afin de tomber sur ce restaurant au décors digne d’un film japonais.

Devanture du restaurant Shimujyo

Comme pour le restaurant Sobe Soba, Shimujyo ne propose seulement que des sobas, une spécialité de l’île d’Okinawa.

Vous avez la possibilité soit de ne commander le bol de soba seul, ou bien un set composé de plusieurs petits plats. C’est donc ce dernier que j’ai choisi pour vous montrer à quoi cela peut ressembler.

Plateau d'assortiment de petits plats et son bol de soba d'Okinawa

Au menu, un bol de soba avec au sommet du poireau et deux tranches de gâteau au poisson. A cela est accompagné d’un plateau de côte de porc à la sauce sucrée et très fondant en bouche.

Un bol de riz avec des miettes de porc, quelques morceaux de carotte et algues vous est servi en complément.

Puis vous avez des accompagnements en supplément pour compléter le menu : gingembre à rajouter dans le soba, des radis et des nouilles pour la touche de fraîcheur ainsi qu’un pudding salé à base de tofu. Le total pour ce menu s’élève à ¥1300.

Orion, bière traditionnelle d'Okinawa

Et si vous décidez de goûter à la célèbre bière Orion issue d’Okinawa, comptez un supplément de ¥600. Ce qui fait un total de ¥1900.

Mokulele : un restaurant de type hawaïen en face de la mer

Direction le Nord-Ouest de l’île principale d’Okinawa. On s’attaque à un petit restaurant à l’ambiance hawaïenne : Mokulele.

Comme je suis parti à Okinawa durant la saison basse, il n’y avait quasiment personne à l’horizon. Mais cela ne signifie pas que le restaurant est à fuir pour autant !

Car mine de rien, le cadre est vraiment paradisiaque pour le coup. Vous avez littéralement une vue sur la mer turquoise, et les propriétaires du restaurant vraiment amicaux.

Pour s’y rendre, il vous faudra soit la voiture, ou bien prendre le bus. Mais attention, car ces derniers sont peu fréquents dans la journée au passage de ce restaurant.

Entrée du restaurant Mokulele
Intérieur du restaurant Mokulele
Vue sur la mer d'Okinawa depuis le restaurant Mokulele

Etant peu fréquenté par les touristes, c’est l’occasion d’y faire un tour pour prendre votre brunch.

Au menu, un plat constitué d’un toast beurré aux oeufs plats accompagné d’une tranche de bacon et de sa petite salade. A cela, un café glacé pour compléter le tout.

Brunch à base de toast, oeuf, bacon et salade au restaurant Mokulele

Pour un brunch d’un tel niveau, comptez ¥630 pour le plat et ¥380 pour le café. Ce qui fait un total de ¥1010. Compte tenu du faible taux du yen à l’heure où je vous écris cet article, vous dépenserez à peine 6,30€ !

Si vous êtes de passage sur la route vers l’aquarium Churaumi, alors pensez à passer une tête chez Mokulele, car leur repas est vraiment délicieux et le prix vraiment dérisoire.

Nakijin Ichifuji : la recommandation par la guesthouse Sesoko Blue

Celui-ci, c’est la cerise sur le gâteau des restaurants à goûter une fois dans sa vie.

Si vous avez aimé les sobas d’Okinawa des restaurants Sobe Soba et Shimujyo, alors vous allez atteindre le 7ème ciel avec Nakijin Ichifuji.

Situé non loin de l’aquarium Churaumi, il vous faudra très probablement une voiture pour accéder à ce fameux restaurant assez méconnu des touristes. Auquel cas, le Yanbaru Express Bus peut être l’autre alternative, mais je ne le conseille pas forcément étant donné sa faible fréquence de passage.

Seul les habitués de la régions ainsi que les japonais qui viennent en vacances connaissent cet établissement. Selon le propriétaire de la guesthouse Sesoko Blue, Nakijin Ichifuji est pratiquement plein tous les jours. Beaucoup de clients font même la queue rien que pour goûter, si ce n’est l’un des meilleurs soba d’Okinawa.

Devanture du restaurant Nakijin Ichifuji

Le restaurant ne paye pas de mine de l’extérieur, mais une fois à l’intérieur, vous allez entrer dans une autre ère du Japon.

Heureusement, nous étions parmi les premiers clients à être servi. Il n’y avait donc quasiment personne à ce moment.

Intérieur du restaurant Nakijin Ichifuji
Intérieur du restaurant Nakijin Ichifuji
Chef cuisinier préparant les soba d'Okinawa au restaurant Nakijin Ichifuji

Admirez maintenant le succulent plateau réalisé par un chef d’exception. Sachez qu’il n’y a que lui qui travaille derrière la cuisine. C’est dire à quel point il a confiance en sa propre cuisine !

Plat traditionnel de soba d'Okinawa

Le bouillon a clairement un profond goût qui donne toute la saveur au soba ainsi qu’à la viande.

En parlant de viande, celle-ci a été mijoté plusieurs heures afin de rendre sa texture fondante en bouche. Même le gras du porc est comestible !

Enfin, si vous voulez respecter la tradition du soba d’Okinawa, ajouter le gingembre (en violet sur la photo ci-dessus) dans votre soupe.

Concernant le prix, vous ne dépenserez pas au-delà de ¥1000. J’ai en effet rajouté une tranche supplémentaire de porc pour la modique somme de ¥150.

Mais si vous ne prenez que le plateau sans la tranche, alors vous ne paierez que ¥850.

Combien de temps visiter l’île principale d’Okinawa ?

Si je devais vous résumer mon voyage à Okinawa, j’y ai passé 1 semaine sur l’île principale, ce qui m’a permis de vous produire cet article ici présent.

A mon sens, c’est largement suffisant si on veut faire le tour. Après rien ne vous empêche d’y rester plus longtemps, car il y a encore bien d’autres endroits peu connus à découvrir !

En fonction de ce que vous voulez faire, que cela soit visite, activités sportives ou bien les deux, le nombre de jours peut varier.

Mon conseil serait d’y rester au minimum 1 semaine sur l’île principale pour découvrir les nombreuses villes et îles déjà présentes.

Quoi faire après l’île principale d’Okinawa ?

Okinawa, ce n’est pas seulement que l’île principale. En effet, comme il s’agit d’un archipel, plusieurs îles peuvent être accessible.

Certains par exemple vont décider de continuer leur périple en voyagent sur les îles aux alentours dont notamment Ishigaki, Zamami ou Iriomote.

Tandis que d’autres vont retourner vers Tokyo, Osaka ou bien Fukuoka. Ce fut le cas pour moi, étant donné que j’ai pris mon vol depuis l’aéroport de Fukuoka.

Pour avoir été deux fois à Fukuoka, j’aimerais que vous songiez à y faire un tour. Selon moi, c’est l’une des villes du Japon avec le plus de japonais ouvert d’esprit.

Pour en savoir plus sur cette ville, je vous invite à lire mon article détaillé sur Fukuoka. Si vous aimez voyager comme moi et sortir un peu des chemins touristiques, alors c’est ce qu’il vous faut lire !

Plus d'informations sur la ville de Fukuoka

Autrement, je peux aussi vous conseiller la ville de Kagoshima. Pour celles et ceux qui recherchent des sources chaudes de barbares et du dépaysement, alors dirigez-vous y sans hésiter. De même, je vous invite à lire mon article détaillé sur Kagoshima !

Plus d'informations sur la ville de Kagoshima

Conclusion

A travers mon voyage en solo backpacking sur l'île principale d'Okinawa, cela confirme une fois de plus l’avantage de sortir des sentiers battus.

Chaque rencontre a permis de sublimer encore plus mon périple à travers cette merveilleuse île.

Non seulement j’ai pu découvrir des lieux dont jamais j’aurais pensé à vérifier sur Google Maps, mais c’est notamment à l’aide des hôtes ainsi que les membres du staff des guesthouses que j’ai pu expérimenter une nouvelle manière de voir la culture okinawaïenne et sa population.

Des ruelles animées de villages traditionnels aux coins reculés des plages isolées, Okinawa offre une expérience authentique et loin de la foule.

Je suis persuadé que mes recommandations dans cet article permettront vous aussi de bénéficier d’une telle expérience.

Pour finir, je vous partage la liste quasi complète des choses que j'ai faites à Okinawa. Pour moi, tous les lieux que j'ai balisé valent la peine, donc vous pouvez vous baser dessus pour votre futur voyage à Okinawa !

Si vous l’avez aimé, pensez à en parler autour de vous ou à le partager, cela me ferait plus que plaisir ! 😊

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.