Sokcho : une ville côtière pittoresque de la Corée du Sud

Introduction

Situé au Nord-Est de la Corée du Sud, Sokcho fait partie des villes côtières ayant un passé remontant à plus de 1000 ans. Tout a commencé à partir de 57 avant J.C, date à laquelle régnait le royaume de Silla jusqu’à 935 après J.C, où Sokcho était un petit village ayant principalement une population de pêcheurs afin d’y pêcher les fruits de mer et les vendre aux habitants de la région.

Puis, durant la dynastie Joseon (1392 à 1910), la ville est devenue un point stratégique pendant les guerres navales. Avant tout utilisée comme un poste de surveillance afin de contrer les éventuelles attaques maritimes par ses ennemies, son emplacement idéal permettait de protéger la péninsule coréenne des invasions depuis l’Est.

La guerre de Corée en 1950 a été un tournant important pour la population coréenne. En effet, Sokcho était devenu un lieu de refuge pour celles et ceux qui fuyaient la violence. Aujourd’hui, certains vestiges sont partis en fumée, mais il reste encore un lieu préservé après la guerre : le village Abai qui fut un lieu de refuge pour les nord-coréens et situé sur une petite île reliée par un pont moderne.

Bien que les traces laissées par cette guerre furent douloureuse pour les habitants, Sokcho s’est rapidement rétabli de l’après-guerre afin de devenir un lieu touristique. Entre les plages, les montagnes et le marché de fruits de mer, l’ambiance qui y règne est maintenant beaucoup plus calme et conviviale.

Il me tient à coeur de vous parler de Sokcho, car il s’agit pour moi l’une des villes où j’ai eu le plus de plaisir à visiter en Corée du Sud.

{{tips}}

Comment accéder à la ville de Sokcho ?

Depuis Séoul : Le seul moyen de transport pour partir à Sokcho est le bus national. Celui-ci se situe au Seoul Express Bus Terminal et est desservi par 3 lignes de métro si vous ne logez pas à côté : la ligne 3, 7 et 9.

Où acheter le billet de bus : Vous pouvez soit l'acheter sur place, soit vous pouvez consulter le site Internet https://www.kobus.co.kr afin d’avoir plus de renseignements sur les horaires de départ, le nombre de siège disponible, ainsi que le prix du billet. (site en coréen mais possibilité de traduire les pages)

Prix d’un billet aller vers Sokcho : 19 900 wons (~14€)

Horaire du premier bus : 7h du matin

Horaire du dernier bus : 19h du soir

Fréquence de départ : environ toutes les heures

Durée du trajet : 2h30

Point d’arrivée du bus : Sokcho Express Bus Terminal

Quoi faire à Sokcho ?

Bien que Sokcho soit une petite ville comparée à Séoul, il n’en reste pas moins très intéressante à visiter de par son côté local. En effet, ce n’est pas la première ville auquelle on pense lorsqu’on visite la Corée du Sud. Très souvent, le circuit typique des touristes lambda serait de faire Séoul - Jeonju - Busan - île Jeju. Mais ces derniers négligent souvent la partie Est du pays qui selon moi est beaucoup trop sous-côtée.

Sokcho fait donc partie des villes un peu oubliée car on lui associe souvent avec son célèbre parc national Seoraksan. Je trouve ça plutôt très réducteur, car en réalité il y a beaucoup de choses à faire à côté. Et c’est ce qu’on va voir maintenant !

Le parc national Seoraksan

Comme son nom l’indique, le parc national Seoraksan est une réserve naturelle où vous serez entouré par la nature et découvrirez des paysages à couper le souffle.

Prix d'entrée dans le parc : 3500 wons (~2,50€)

Comment y aller : Prendre le bus n°7 ou n°7-1 pour vous rendre au parc national Seoraksan

Temps de trajet : ~40min

Quoi ramener sur place : De l'eau, de la nourriture, des snacks et une bonne paire de chaussure (de Trail ou de randonnée)

Lorsque vous arrivez au parc national Seoraksan après avoir pris le bus, vous allez aterrir sur un plateau correspondant à un aire de repos avant de vous engager vers un chemin de randonnée. C’est ici que vous pourrez faire une pause déjeuner dans les nombreux restaurants environnants ou bien acheter de petits souvenirs du parc. Pour information, la mascotte de Seoraksan est un ours brun !

Je vous conseille d’acheter tout le nécessaire à Sokcho avant de prendre le bus en direction du parc car les prix sont relativement cher si vous vous réapprovisionnez en eau et nourriture.

Le plateau centrale du parc national Seoraksan
La place centrale du parc national Seoraksan

Vous avez le choix de vous balader dans tout le parc une fois que vous avez payé l’entrée. En regardant la carte de Seoraksan ci-dessous, vous avez accès à plusieurs chemins de randonnées.

Une carte simplifiée du parc national Seoraksan
La carte du parc national Seoraksan située à l'entrée

Pour ma part, j’ai fait 3 randonnées dans l’ordre suivant: Ulsanbawi Rock, Biseondae Rock puis Towangseong Falls. Il s’agit d’une longue randonnée pour découvrir à la fois des paysages, des cascades ainsi que des rivières turquoises. Un vrai paradis pour les amateurs de randonnées et passionnées de nature.

Ulsanbawi Rock

Le chemin de randonnée le plus connu correspond à Ulsanbawi Rock, car celui-ci vous permet d’avoir une vue à la fois sur la mer, la ville de Sokcho ainsi que le parc national.

L'ascension vers le sommet d'Ulsanbawi Rock
L'ascension jusqu'au sommet d'Ulsanbawi Rock

C’est donc un combo parfait pour vraiment apprécier l’ascension et obtenir une vue mémorable tout au long de votre parcours. Toutefois, je tiens à préciser que la montée est rude car vous aurez beaucoup de marches d’escalier à escalader. Préparez-vous physiquement afin d’éviter les courbatures du lendemain (surtout les jambes !).

D’ailleurs, il n’est pas rare de voir sur votre passage des personnes âgées d’environ 70 ans (plus communément appelé des “ajuma” pour les femmes et des “ajoshi” pour les hommes) effectuer leur randonnée jusqu’au sommet d’Ulsanbawi. Certaines personnes âgées viennent même d’une autre région rien que pour faire le parc national Seoraksan. C’est dire à quel point ils sont en forme physiquement et courageux ! Sachez aussi que la grande majeure partie du temps où j’ai eu l’occasion de leur parler un peu en coréen, ces derniers ont été très aimable et généreux envers moi jusqu’à même m’offrir des snacks !

Durée de la randonnée : ~1h30 à 2h

Biseondae Rock

Si vous avez apprécié l’ascension d’Ulsanbawi et qu’il vous reste encore de l’énergie pour continuer à parcourir le parc national, alors je vous invite à prendre la route vers Biseondae Rock. Cette fois-ci, le chemin est beaucoup moins abrupt et est même beaucoup plus agréable car vous aurez l’occasion de longer une rivière turquoise, un vrai plaisir d’y tremper ses pieds !

Le chemin de randonnée vers Biseondae Rock
Sentier de randonnée menant vers Biseondae Rock

Lorsque vous atteindrez le bout du sommet Biseondae, vous avez le choix entre continuer la randonnée pour atteindre d’autres sommets, soit rebrousser chemin. Sachant que si vous continuez votre route, vous devrez sûrement rajouter 1h supplémentaire pour arriver en haut. Pour ma part, j’ai décidé de retourner sur mes pas afin de réaliser un autre chemin de randonnée.

Durée de la randonnée : ~1h + 30 min supplémentaire si vous décidez d'aller tremper vos pieds dans la rivière !

Towangseong Falls

S’il reste du temps devant vous avant de retourner dans la ville de Sokcho, alors peut-être que vous pourriez finir en beauté en faisant le Towangseong Falls. Et pour le coup, la vue en vaut vraiment la chandelle car vous aurez une vue imprenable sur une chute d’eau ainsi qu’un bel horizon sur l’océan.

Le sentier de randonnée menant vers la grande chute d'eau Towangseong
Sentier de randonnée menant vers la petite chute d'eau Biryong jusqu'au sommet pour admirer la grande chute d'eau Towangseong

Il est à noter que le début de la randonnée est simple jusqu’au moment où vous croiserez la chute d’eau Biryong. Une fois arrivé à ce stade, vous devrez monter un long escalier vraiment abrupt. Accrochez-vous car vous allez en baver niveau cardio !

Durée de la randonnée : ~1h30

Le marché aux poissons de Sokcho

Situé en plein coeur de Sokcho, le marché aux poissons est un incontourable si vous décidez de visiter la ville. Il s’agit d’un marché couvert avec principalement des poissoneries; vous avez le choix entre acheter le poisson pour le ramener chez vous, ou bien vous pouvez vous asseoir à une table située derrière l’étalage de la poissonerie pour profiter des poissons fraîchement capturé dans la matinée.

Un marché aux poissions en plein coeur de la vile de Sokcho
Le marché aux poissons dans la ville de Sokcho

L’intérêt d’un tel commerce est de permettre aux commerçants principalement constitué de pêcheur, de diversifier leur source de revenu. Beaucoup d’entres eux vont pêcher, puis vendre directement leur butin sur les marchés jusqu’à faire office de restaurateur.

Vous rencontrerez dans la grande majeure partie des personnes âgées qui tiennent ces restaurants et poissoneries. La raison est que la Corée du Sud a connu une très forte accélération économique depuis la guerre jusqu’au point où on remarque une vraie fracture sociale entre l’ancienne génération à celle d’aujourd’hui.

Les plus âgés ne vivent aujourd’hui que du commerce de rue, et se battent pour vivre correctement leur vie. Il n’y a donc en réalité aucune création de richesse lorsqu’on travaille dans ce milieu. Certains même se battent pour survivre tellement la situation est difficile. Il n’est pas rare de se retrouver nez-à-nez avec des ajuma ou ajoshi devant travailler après la retraite. Une triste réalité malheureusement.

Le village Abai

Le village Abai est situé en plein coeur du port de Sokcho. Situé non loin du marché aux poissons de Sokcho, vous pouvez facilement accéder au village à pied en 5 min.

Pour y accéder, il vous faudra prendre un petit ferry local tenue par des habitants de la population. Comptez 500 wons (0,5€) l’aller.

Le village Abai ainsi que le ferry manuel tenu par la population locale
Un ferry tracté par les locaux vous emmènera vers le village Abai

En effet, Abai est implanté sur une petite île artificielle où résidait les réfugiés Nord-Coréen durant la guerre. On y trouve principalement d’anciens bâtiments dont des restaurants traditionnels nord-coréens. Vous pourrez y goûter certains plats d’époques comme le Sundae version corée du Nord.

Le village est intéressant à visiter, bien qu’il soit relativement petit. Mais cela vous permettra de ressentir l’atmosphère à l’époque où les réfugiés y ont vécu. Une bonne vingtaine de minutes suffiront à voir l’intégralité d’Abai.

La partie Nord de Sokcho

En jetant un coup d’oeil sur d’autres blog, j’ai remarqué que presque personne n’a encore parlé du Nord de Sokcho. Même s’il est vrai qu’on y trouve seulement un lac et quelques petites découvertes par ci par là, j’ai eu l’occasion d’y faire un tour durant une matinée pour voir ce qui pourrait être intéressant et me faire mon propre avis.

Le pavillon Younggeumjeong, le marché Dongmyeong ainsi que le lac Yeonglangho situé au nord de Sokcho

Il y a un lieu qui vaut la peine que vous visitiez, il s’agit du pavillon Younggeumjeong situé au bout du port de Sokcho. En effet, vous aurez une belle vue sur le port ainsi que la ville, puis les montagnes en fond. Au passage, vous aurez l’occasion d’apercevoir le marché aux poissons Dongmyeong vraiment traditionnel comme si vous remontiez plusieurs années en arrière !

Puis, vous avez le lac Yeonglangho, un lieu quasiment peu visité par les touristes. Pourtant, vous avez une très belle vue sur le parc national Seoraksan si vous partez depuis l’Est du lac. Entre temps, vous pouvez vous poser dans le café “보드니아 로스터리 커피하우스” (signifie littéralement Bothnia Roastery Coffee House) très cozy où les propriétaires sont très aimable et font du très bon café.

La partie Sud de Sokcho

On parle quasiment peu de la partie Sud de Sokcho mise à part pour sa plage. Car il est vrai que la grande majeure partie des lieux touristiques se situent aux alentours du marché aux poissons.

Sachez que l’hôte de l’auberge où j’ai hébergé m’a conseillé cette zone pour plusieurs raisons : c’est un coin agréable pour se balader la nuit et vous trouverez un des meilleurs restaurants de barbecue coréen de la ville. Après une bonne balade en soirée, rien de mieux qu’un bon repas !

Balade en soirée dans le Sud de Sokcho et dîner dans un barbecue coréen
Balade au Sud de Sokcho puis direction vers le barbecue coréen dans la soirée

Si vous partez depuis le marché aux poissons, vous aurez environ 25 min de marche pour arriver à la place centrale où vous trouverez une piste d’athlétisme ainsi qu’un terrain pour le sport en plein milieu de la ville !

De là, vous apercevrez le restaurant de barbecue coréen “갈풍집 속초점” (kalpungjib sokchojeom). Les prix sont très abordables, par exemple, un plat de viande de qualité avec les accompagnements vous coûtent 17 000 wons (~12€). Si vous êtes très gourmand comme moi, deux plats de viandes feront très bien l’affaire !

Si vous devez visiter le Sud de Sokcho, je vous conseille alors d’y faire un tour en début de soirée pour profiter de l’ambiance locale sur la plage et des restaurants qui ne sont ouverts que dans la soirée.

Où loger à Sokcho ?

Il existe plusieurs auberges de jeunesses aux alentours du centre-ville de Sokcho à un prix très raisonnable. En ce qui me concerne, j’ai choisi le James BLuE hostel situé à 5 min du marché aux poissons. Pourquoi celle-ci et pas un autre ? Car c’était celle où il restait encore des chambres libres, pas vraiment le choix !

Malgré tout, le confort y est car pour une nuit (~25€ les jours de la semaine, ~30€ le week-end), vous aurez une chambre avec un grand lit, deux lits superposés et une douche privée ! A cela s’ajoute un petit déjeuner simpliste composé d’un café, de cornflakes et de pain de mie avec confiture. De plus, vous êtes également très proche d’un mini supermarché ouvert 24h/24 si jamais vous voulez amener à manger dans votre chambre. A ce prix là, on ne peut pas rêver mieux !

Le personnel est également très accueillant, bien que certains d’entre eux ne savent pas très bien parler anglais. En revanche, le propriétaire de l’auberge en personne est bilingue et est très sympathique. Dès votre arrivée, il sera au petit soin pour vous apporter son aide et jouer sur son réseau de contact pour vous faire profiter de bons plans dans la ville !

Bien entendu, si vous voyagez seul, il existe des auberges de jeunesse encore moins cher dans les environs. Certaines proposent une chambre en dortoir pour moins de 20€. C'est à vous de voir ce qui vous convient le mieux.

N'hésitez pas à consulter le site de Booking.com pour choisir votre logement à Sokcho !

Comment se déplacer dans Sokcho ?

Etant donné que la ville est relativement petite, vous pouvez facilement faire tout vos déplacements à pied à l'exception du parc national Seoraksan où il vous faudra prendre le bus local.

Combien de temps rester à Sokcho ?

Si vous comptez visiter la ville de Sokcho, prévoyez déjà 1 journée entière pour le parc national Seoraksan. Ensuite, une journée et demie suffira pour visiter les principaux lieux que j’ai mentionné dans cet article. Ce qui fait un total d’au moins 2 jours pour vous permettre de pleinement découvrir Sokcho.

Si vous êtes plutôt pressé car vous n’avez pas le temps de tout faire, alors vous pouvez enlever la visite dans la partie Nord de la ville car celle-ci n’est pas la plus intéressante à faire comparé aux autres endroits. Dans ce cas, 2 jours exactement suffiront amplement pour faire le tour.

Quoi faire après Sokcho ?

Vous avez le choix entre retourner à Séoul ou bien poursuivre votre voyage sur la côte Est dans la ville de Gangneung que je conseille vraiment de visiter au moins une fois.

Départ vers Gangneung :

  • Transport : Bus
  • Où le prendre : Sokcho Bus Terminal
  • Prix : 7 600 wons (~5€)
  • Temps de trajet : ~1h
  • Station d'arrivée : Gangneung Bus Terminal

Pour accéder à ces villes, il vous faudra prendre cette-fois ci les bus régionaux. En effet, le bus Express ne dessert pas les villes régionales, d’autant plus que celui-ci ne vous permettra seulement que de revenir vers Séoul depuis Sokcho.

Il vous faudra donc prendre le bus régional dans une autre station de bus qui se situe au nord de la ville. Dirigez-vous vers le Sokcho Bus Terminal afin d’acheter votre billet sur place.

La raison pour laquelle il vous faut acheter votre billet sur place est qu’il n’existe aucune application vous permettant de l’acheter directement en ligne. De plus, qui dit pas d’application dit aucune information sur les horaires de départ des bus.

Un conseil que je peux vous donner c’est de faire un tour à la station de bus la veille afin de vérifier les heures de départ des bus. En l’occurence, si vous choisissez de loger au James BLuE hostel, sachez que la station de bus n’est qu’à 5 min de marche. Cela vous permettra d’optimiser votre temps, mais vous ne serez également pas pris de cours si vous ratez le bus à quelques minutes près !

Conclusion

Voici la carte officielle que j'ai construit concernant la ville de Sokcho. Vous avez la liste de toutes les choses à faire accompagnée d'une description afin que vous puissiez vous faire un avis sur certains lieux dont vous pourriez être intéressé de visiter !

Vous pouvez directement intégrer la carte dans Google Maps afin d'avoir une vision en temps réelle des choses à faire une fois que vous serez sur place. Incroyable, n'est-ce pas ?

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire dans la section ci-dessous si vous avez aimé l'article ou si vous avez des questions ! 🙂

Articles similaires

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.