icon

Le parc national Bukhansan : la plus célèbre randonnée à ne pas manquer à Séoul !

Visiter Séoul est devenu un incontournable ces quelques dernières années. Avec l’ascension de la culture coréenne dont la K-POP, les K-Drama ainsi que la gastronomie coréenne, la capitale est devenue la destination privilégiée par les voyageurs.

On ne s’ennuie donc quasiment jamais une fois sur place. Il ne faut donc pas s’étonner que son porte-monnaie se vide très rapidement pendant à peine quelques jours !

D'ailleurs si vous souhaitez découvrir la ville de Séoul, j'ai réalisé un article à ce sujet si ça vous intéresse !

Pour autant, on peut aussi très bien s’amuser sans avoir besoin de dépenser un rond. En effet, l’avantage de Séoul est son relief car celle-ci est est entouré de pas mal de mont facilement accessible en transport en commun.

Certains sont vraiment accessible car cela ne vous demande pas énormément d’effort pour arriver jusqu’au sommet. C’est le cas par exemple du Inwangsan Mountain Park. Situé non loin du célèbre palais Gyeongbukgung, vous pouvez facilement y faire un tour pour admirer une belle vue de la ville.

Ou bien pour les plus téméraires, vous avez une autre alternative. Dans cet article je vais vous parler du parc national Bukhansan.

Pour l’avoir fait deux fois, c’est pour moi un vrai coup de coeur et c’est une randonnée à faire au moins une fois dans sa vie.

Comment accéder au parc national Bukhansan ?

Dans mon article sur la ville de Séoul et les choses à visiter, je vous propose de vous loger dans la guesthouse à Insadong. Celle-ci se situe à proximité de tous les principaux lieux à visiter, ce qui est vraiment intéressant si vous souhaitez optimiser vos déplacements.

Dans ce cas, il est donc très facile de vous diriger vers le parc national avec les transports en commun. La guesthouse se trouve à la station Anguk (numéro 1). Sur cette même ligne, il faudra aller en direction de Daehwa (vers la gauche) et descendre à la station Gupabal (numéro 2).

Ensuite, prenez la sortie 2 pour accéder directement à la station de bus, puis montez dans le bus numéro 704 et descendre à la station Bukhansanseong Fortress Entrance. Il s’agit de la 11ème station en partant depuis la station Gupabal.

Vous y êtes presque ! Il vous faudra ensuite marcher un peu depuis la station de bus vers le point d’entrée du parc national Bukhansan. En sortant du bus, continuez votre chemin en direction du Nord, puis tourner à droite. Normalement, vous devriez voir la supérette CU sur votre chemin. Si c’est le cas, vous êtes donc sur la bonne route !

Au passage, n’hésitez pas à faire des provisions dans la supérette, car une fois engagé dans votre randonnée, vous ne pourrez rien acheter.

L’ascension vers le sommet Baegundae

Avant toute chose, il faut savoir que le parc national Bukhansan est très vaste. Il y a plusieurs choses à voir en son sein, il est donc impossible de tout visiter en une journée.

En revanche, il y a une chose dont tous les coréens et coréennes font à chaque fois qu’ils viennent à Bukhansan, c’est de gravir le sommet Baegundae.

La raison est plutôt simple, car il s’agit d’un des plus beaux sommets de Corée. Du coup, si les locaux profitent des week-end, c’est très souvent pour aller prendre l’air et faire un peu de randonnée près de chez eux.

Le parc national en lui-même est l’une des activités que beaucoup d’entres eux recommandent. Et c’est donc pour moi l’occasion de vous faire découvrir cet incroyable sommet.

Il faut savoir que son ascension n’est pas simple. Car sur votre chemin, vous aurez beaucoup de sentiers rocailleux et un dénivelé plutôt raide par moment. Ajoutez à cela une durée d’environ 2h pour arriver jusqu’au bout, voir plus si vous comptez vous arrêter fréquemment pour faire des pauses.

Enfin, la descente se fera de l’autre côté du sommet. Comptez environ 2h supplémentaire pour arriver jusqu’à la station de métro la plus proche.

Le début de l’ascension

L’ascension commence plutôt doucement, car vous marcherez non pas sur des cailloux, mais sur une route avec un dénivelé assez faible.

Profitez-en pour aller au toilette, car une fois que vous aurez bien avancé dans votre randonnée, aucune toilette n’est mise à disposition.

Je conseille aussi de faire attention à ce que vous manger la veille et le matin, car qui dit gastronomie coréenne dit plats épicés. Et on connait tous les conséquences après avoir mangé un repas épicé 6h plus tard. Je ne vous fait pas un dessin hein ? 😛

Mais revenons à l’ascension du sommet Baegundae. Typiquement, cette ascension vous offre la possibilité de vous ressourcer et profiter des magnifiques paysages qui se présenteront à vous tout au long de votre parcours.

Mon conseil : quand on voyage seul et qu’on réalise une randonnée en solo, c’est aussi l’occasion de réaliser un travail d’introspection de soi-même. Cela peut sembler ridicule, mais croyez-moi, il n’y a rien de mieux que prendre du temps pour soi afin de réfléchir par exemple à son avenir, ce à quoi on aspire à devenir, et les possibilités que le voyage solo peut vous procurer tant sur le plan humain que spirituel.

Sans plus tarder, je vous laisse sur ces quelques photos dans mon ascension vers le sommet.

Le sommet Baegundae

Après avoir passé environ 2h à osciller entre les escaliers et les chemins rocailleux, vous atteindrez le fameux sommet dont tout le monde parle : le sommet Baegundae.

Certes, la montée n’aura pas été de tous repos, mais voyez à travers ces quelques photos le fruit des efforts. Avec de la chance, vous aurez une merveilleuse vue sur toute la ville à 360 degré.

Avec une vue aussi dégagée sur la ville de Séoul, vous ne trouverez rien de mieux ailleurs. Il n’est pas étonnant qu’il y ait tant de randonneurs et randonneuses de tout âge qui s’aventurent dans cette ascension.

Les 2h de randonnée en valent vraiment la peine, ne serait-ce que pour la fierté d’avoir accompli cet exploit de monter jusqu’à 836m d’altitude !

Admirez cette splendide vue à couper le souffle tout en mangeant votre casse-croûte du midi sur les rochers qui surplombent le sommet.

La descente du mont Bukhansan

Etant donné que les dernières montées sont assez abruptes, il va falloir s’accrocher pour redescendre puisqu’il vous faudra repasser par le même chemin.

Au bout de la descente abrupte, vous avez le choix entre revenir sur vos pas, ou bien prendre une autre direction.

Pour ma part, j’ai choisi de prendre le nouveau chemin pour découvrir des zones qui me sont encore inconnues.

Si vous décidez de prendre le même chemin que moi, sachez que la descente se fera assez facilement, car le chemin de randonnée se fait de manière plus douce.

Vous n’aurez donc pratiquement pas besoin de vous accrocher à une rembarde pour vous aider à mettre un pied après l’autre comme pour la montée.

Une fois avoir atteint la route, il vous suffit de continuer tout droit jusqu’à atteindre la route principale. Il ne vous reste plus qu’à prendre le métro à la station Bukhansan Ui.

Rentrer à la guesthouse après la randonnée au parc national Bukhansan

Comme je l’ai mentionné précédemment, lorsque vous aurez atteint la route principale, vous apercevrez la station Bukhansan Ui (numéro 1).

Il s’agit de la ligne Wooe-Sinseul Lrt (ligne grise). Vous aurez à faire 3 changements depuis cette station. Il vous faudra faire un changement à la station Sungshin Women Univ (numéro 2) et prendre la ligne bleu ciel.

Ensuite, il vous faudra descendre à la station Dongdaemun (numéro 3) pour faire votre changement avec la ligne bleu marine. Allez en direction de la station Jongno 3(sam)-ga (numéro 4) pour faire le changement avec la ligne orange

La guesthouse se trouve à la station Anguk. Seule une station vous sépare pour arriver à bon port. Vous pouvez décider de continuer en métro ou bien sortir à la station Jongno 3(sam)-ga pour marcher jusqu’à votre guesthouse. Dans les deux cas, la distance est pratiquement la même.

Quoi faire une fois de retour à la guesthouse ?

Sachez qu’une fois arrivé à la guesthouse Insadong, si vous êtes vraiment fatigué et que vous ne voulez pas partir loin, dans ce cas je vous conseille plutôt de manger dans le quartier.

Il existe justement un bon restaurant dont j’ai eu l’occasion de manger et qui propose des plats bien copieux : Doma Insadong.

Situé à quelques dizaines de mètres depuis la guesthouse, vous pourrez finir votre journée avec un plat à base de viande après tant d’efforts.

Pour environ 12€, vous avez le repas ci-dessus. Ce n’est vraiment pas cher payé compte tenu de la portion que l’on m’a servi.

Sinon, vous pouvez toujours vous diriger vers le quartier Myeongdong situé à quelques stations de métro. Il s’agit d’un endroit très animé avec de nombreux stands de street-food. C’est également un endroit très touristique où vous trouverez pas mal de magasins ouverts jusque tard le soir.

Conclusion

Chers voyageurs et voyageuses, si vous avez un peu de temps sur le sol coréen, prenez une journée entière pour faire l’une des randonnées les plus belles de Corée du Sud.

Le parc national Bukhansan en vaut vraiment le détour, rien que pour la vue qu’elle propose. Préparez-vous physiquement ainsi que vos affaires avant de partir, car un long chemin vous attend.

Sachez que la randonnée est ouverte toute l’année. Toutefois, je conseille la saison d’automne et le printemps pour la faire, car vous aurez l’occasion de découvrir les magnifiques feuilles d’érables aux couleurs rouges et oranges pour l’un, et les nombreuses fleurs fleurissantes pour l’autre saison.

Le montant de votre journée s’élèvera pour à peine moins de 10€ si on inclut les transports ainsi que les rations pour manger une fois au sommet.

A titre d’exemple, une journée normale de visite à Séoul s’élève à environ 30€ si on inclut les restaurants, visites aux musées et autres dépenses annexes.

Bien qu’il y ait déjà énormément de choses à faire dans la capitale, il suffit parfois de sortir un peu des sentiers battus pour se rendre compte qu’il y a des endroits dont peu de touristes s’aventurent. Et faire une randonnée en fait partie !

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.