icon

Saigon : première ville économique du Vietnam

Etant originaire du Vietnam, et plus précisément de la ville de Saigon, il est de mon devoir de vous proposer un article à ce sujet.

Très souvent, lorsqu’on parle de l’Indochine en terme de voyage, on pense particulièrement aux plages et aux paysages sauvages. Dans les faits, il est clair que le pays n’a rien à envier dans ce domaine, d’où un très fort intérêt des touristes à considérer le Vietnam comme une destination à faire au moins une fois dans sa vie.

Sauf que voilà, Saigon étant la seconde grande ville derrière la capitale Hanoï, et situé dans les terres, vous serez sûrement déçu de savoir que la ville n’est pas l’endroit idéal pour passer du temps à la plage ni explorer la jungle profonde.

Pourtant, Saigon n’en reste pas moins une ville à visiter, car historiquement parlant, celle-ci a vécu un passé commun avec la France à partir de 1859. Par conséquent, il n’est pas rare de retrouver certains bâtiments d’époque faisant référence à l’architecture française en plein milieu des rues de nos jours.

Combinez à cela un développement rapide des infrastructures et des modes de transport, et vous vous retrouvez dans une ville départagée entre logement neuf et habitations insalubres.

Centre-ville de Saigon
Saigon : un mélange entre modernité et vestige de l'après-guerre

Aujourd’hui, Saigon n’est plus le Saigon de l’époque. Car il fut un temps où se balader dans les rues de l’ancienne capitale était pratiquement difficile. La population pauvre s’est retiré des principaux quartiers dynamiques pour s’installer ailleurs.

Saigon est devenue la principale ville économique, attirant beaucoup de jeunes vietnamiens ainsi que les expatriés à s’y installer pour travailler. Cette conséquence a pour effet de favoriser l’ouverture de nouveaux coffee shop, restaurants, centres commerciaux, bars, lieux de divertissements en tout genre, et assurer de retenir les intellectuels de vivre indéfiniment au sein de la ville.

Mais alors pourquoi autant de touristes viennent visiter Saigon si ce n’est que pour profiter des commerces, et de quelques patrimoines historiques encore debout ?

C’est ce que nous allons voir dans la suite !

Le centre-ville de Saigon

Beaucoup d’infrastructures ont été mis en place à l’éfigie de la ville de Paris. Il n’est donc pas rare de retrouver certaines similitudes comme par exemple la cathédrale Notre-Dame, petite soeur de notre cathédrale parisienne, ou bien l’Opéra de Saigon faisant référence au célèbre Opéra Garnier.

Si on se balade un peu dans le centre-ville, on peut également retrouver certains batîments d’époque datant de la colonisation française. En passant par le palais de l’Indépendance, la Poste Centrale, l’ancien hôtel de ville jusqu’au marché de Ben Thanh, beaucoup d’entre eux font référence à l’architecture française d’antan. Pour les plus curieux d’entres vous qui veulent en découvrir plus sur la guerre du Vietnam, sachez qu’il existe un musée de la Guerre non loin du centre-ville.

Comment se déplacer dans le centre-ville ?

Pour moi, il y a deux manière les plus efficaces de se déplacer dans le centre-ville : soit vous pouvez utiliser l’application Grab, un équivalent de Uber, et prendre le scooter pour vous déplacer. Ou bien privilégiez de marcher tout simplement !

Pour ce dernier point, sachez qu’il faut être à l’aise pour traverser les routes, car peu importe la journée, la circulation est relativement dense. En revanche, c’est le moyen que je recommande pour pouvoir vous balader tout en découvrant la ville à votre rythme.

Car entre les différents petits restaurants, boutiques et autres marché en tout genre, vous comprendrez ce qu’est la vie d’un local au Vietnam !

Où manger dans le centre-ville ?

Il y a un restaurant que j’apprécie beaucoup pour son côté traditionnel, et situé en plein coeur de la zone dynamique : SH Garden.

Faites attention à bien choisir le restaurant situé au centre-ville, car il en existe un autre situé dans le quartier Thao Dien.

Plat au restaurant SH Garden à Saigon
Plats au restaurant SH Garden, center-ville de Saigon

Le menu est bien garni en termes de plats traditionnels. Vous retrouverez la carte ci-dessous:

Etant donné le panel de plats que le restaurant vous propose, demandez-leur de vous recommander les best-sellers. Mais globalement, quasiment tous les plats vietnamiens sont délicieux !

Pour ma part, on a choisi de prendre du poulet mélangé aves des légumes et du citronnelle, de la poitrine de porc accompagné d’une assiette de légumes vapeurs.

Où se divertir dans le centre-ville?

En général, les jeunes aiment beaucoup se balader dans la rue principale Nguyen Hue, car celle-ci a l’avantage d’avoir énormément de restaurants, cafés, bars et magasins de vêtements dans un périmètre restreint.

Non seulement il s’agit d’une rue piétonne, mais vous pouvez apercevoir des animations en pleine rue la nuit afin de profiter de l’ambiance qui y règne.

Pour trouver des activités à faire entre amis ou famille, les vietnamiens vont très souvent dans les centres commerciaux car c’est là où vous trouverez principalement des salles d’arcades, cinéma, studio photo, etc. Vincom Center, Union Square et Takashimaya sont les 3 grands centres commerciaux où vous trouverez des choses à faire.

Sachez également que Saigon est réputée pour ses musées d’arts contemporains. Beaucoup d’expositions temporaires sont présentes un peu partout dans la ville. Par contre, il faut savoir les trouver, et ce n’est pas toujours évident ! Normalement, en vous baladant aux alentours, vous pouvez en apercevoir quelques un.

Les principaux quartiers de Saigon à visiter

En dehors du centre-ville de Saigon, vous pouvez retrouver d’autres quartiers très intéressants à visiter.

En l’occurence si vous aimez sortir des sentiers battus , cela peut être une bonne idée de vous balader dans ces zones afin de mieux ressentir l’ambiance locale. D’autant plus que la grande majorité des restaurants et cafés y sont meilleurs lorsqu’on s’eloigne du centre.

Le quartier Tan Dinh

Le quartier Tan Dinh à Saigon
Le quartier Tan Dinh, un endroit calme et local

Si certains d’entres vous souhaite visiter un endroit vraiment traditionnel de Saigon, je vous conseille de vous rendre à Tan Dinh. Là-bas, vous aurez l’occasion de découvrir de petites ruelles d’époque combiné à de multiples cafés et restaurant de rues tous aussi cozy les uns que les autres.

Vous n’êtes pas obligé de parcourir toute la zone. La partie située en dessous du fleuve suffit amplement à vous imprégner de l’ambiance locale, dont notamment le marché Tan Dinh située non loin de la cathédrale rose.

De là, vous pouvez remonter à pied en direction du fleuve pour traverser les différentes ruelles et contempler les environs. C’est un vrai endroit pour celles et ceux qui aiment se prendre en photo ! 😉

Le quartier Pham Ngu Lao

Non loin du centre-ville se trouve un quartier populaire très prisé par les touristes : Pham Ngu Lao. C’est même d’ailleurs ce quartier où se concentre le plus d’étrangers, et pour cause, il s’agit du lieu de ressemblement des jeunes qui souhaitent sortir la nuit faire la fête.

Contrairement au centre-ville ou au quartier Tan Dinh, il n’y a quasiment rien à faire dans la journée car vous ne trouverez rien d’autres que des bars et des boîtes de nuit. Privilégiez donc d’y aller seulement la nuit pour profiter de l’ambiance festive qui y règne.

La principale activité dans le quartier Pham Ngu Lao se situe dans la rue Bui Vien. C’est donc l’allée principale où tout se passe.

Pour les plus fêtard d’entres vous, sachez qu’il y a énormément d’hôtels et d’auberges de jeunesse à proximité pour vous éviter de prendre un taxi ou scooter si vous logez assez loin. Donc si vous prévoyez de vous mettre une cuite, envisagez de regarder les logements dans ce secteur. Les prix sont presques dérisoires pour certains !

Le quartier Thao Dien

La rue principale de Thao Dien, Saigon

Le quartier Thao Dien a réellement vu le jour il y a de cela quelques années seulement. A l’époque, celui-ci était peuplé d’arbres et de buissons avant les premières constructions d’infrastructures.

De par la forte croissance économique de Saigon, de plus en plus d’expatriés venant du monde entier recherchent un endroit calme avec toutes les commodités à proximité. Et c’est donc dans le quartier Thao Dien que vous retrouverez beaucoup d’étrangers dans les rues, soit en tant que touriste, soit en tant que visiteur temporaire.

Il n’est donc pas surprenant de voir énormément de commerces autour de leur logement. On y trouve ainsi toutes sortes de commerces en tout genre : restaurant local, gastronomie européenne, boutiques de souvenirs, café, centres commerciaux. C’est la raison pour laquelle de plus en plus de locaux viennent s’amuser dans le quartier car l’ambiance y est beaucoup plus tranquille.

En revanche, Thao Dien n’est pas l’endroit pour y trouver des musées ou monuments historiques, ce qui peut rebuter certains cherchant à en apprendre plus sur la culture vietnamienne.

Cependant, si vous aimez flâner dans les rues, pensez à y faire un tour car il y a pleins de coins vraiment photogénique !

Comment se déplacer entre les arrondissements ?

Logo de l'application Grab
L'application Grab vous suivra partout dans votre voyage au Vietnam !

Pour se déplacer plus rapidement entre les différents arrondissements, je vous conseille d’utiliser encore une fois l’application Grab. Le prix d’un trajet en scooter coûte tellement peu cher que vous pouvez vous rendre presque n’importe où dans la ville. Comptez entre 2€ jusqu’à 6€ en fonction de la distance parcourue.

Conclusion

Maintenant que vous en savez plus sur la ville de Saigon, vous pouvez vous apercevoir qu’il y a finalement pas mal d’endroits à visiter.

Le centre-ville constitue dans la grande majeure partie le lieu privilégié par les touristes car vous trouverez presque tous les principaux monuments historiques de la ville.

Si vous souhaitez découvrir les environs de la ville, alors nhésitez pas à faire un tour dans les quartiers de Tan Dinh, Pham Ngu Lao et Thao Dien pour vraiment ressentir l’aspect local et goûter aux plats vietnamiens présents quasiment partout à chaque coin de rue.

Et bien que Saigon soit la principale ville économique du pays, sachez que le coût de la vie pour un touriste français reste malgré tout très abordable. Par exemple, manger dans un restaurant local vous coûte au grand max 5€ pour une soupe pho. Mais vous pouvez clairement trouver d’autres plats encore moins cher, tout dépend du plat que vous choisirez.

Enfin, mon dernier conseil que je pourrai vous donner, c’est de vous entraîner à traverser les rues. Car à première vue, cela peut faire peur quand on voit un défilé de scooter passer devant nous.

Voici ma technique : regardez en direction des scooters qui arrivent vers vous. Faites un premier pas sur la route et regardez attentivement ces scooters, les conducteurs vous verront et feront en sorte de dévier leur trajectoire. Avancez lentement en fixant constamment les scooters jusqu’à ce que vous arrivez de l’autre côté. En revanche, s’il s’agit d’une voiture, c’est un peu plus compliqué. Si la circulation est dense, atendez qu’il y ait moins de voiture, ou bien forcez le passage pour qu’elle s’arrête.

Etrangement, le meilleur souvenir que certaines personnes m’ont raconté lorsqu’elles sont parties à Saigon, c’est de traverser les rues. Peut-être est-ce que vous aussi vous trouverez du plaisir à les traverser, mais pour ma part, ce n’est franchement pas le cas !

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.