icon

Cultiver la générosité sans rien attendre en retour : Conseil du Solo Backpacker

S’il y a bien une leçon que j’ai appris au cours de ma vie, c’est de donner sans rien attendre en retour.

Peut-être que je vais entendre certains d’entre vous me dire : “Mais Toan, c’est quoi ce titre d’article tordu, et en quoi est-ce que ça a un rapport avec le voyage ?”.

Il est vrai qu’à premier abord, ce sujet n’a aucun rapport avec le voyage. Mais détrompez-vous, car vous comprendrez pourquoi est-ce que l’altruisme peut réellement vous faire passer vers une autre dimension dans vos futurs voyages.

Car aujourd’hui, force est de constater que l’on vit dans une société axée sur l’individualité. Et les réseaux sociaux n’arrangent pas les choses malheureusement.

Je pense qu’on est tous d’accord pour vouloir un monde meilleur, mais pour cela, il me semble évident de se détacher de ses propres intérêts et voir les relations sociales sous un autre angle.

Que cela soit dans son entourage, au travail ou ailleurs dans le monde, adopter une posture où on veut rendre service à l’autre sans rien attendre en retour finira par nous sourire tôt ou tard.

Vous connaissez sûrement la notion de “karma” n’est-ce pas ? Chaque action que vous entreprenez aura une conséquence. Et la manifestation de cette conséquence peut être une bonne ou une mauvaise chose.

Dans les relations, c’est exactement le même principe. Plus vous êtes généreux envers ceux qui sont dans le besoin, ou bien simplement car vous souhaitez faire plaisir à l’autre, plus vous recevrez en retour un jour ou l’autre.

Mais alors, en quoi être généreux peut être un vrai atout dans vos futurs voyages ? C’est ce que je vais tenter de vous répondre dans la suite !

La générosité comme atout pour briser la glace avec les backpackers

Lorsque vous voyagez seul à l’étranger, il est assez difficile de savoir comment aborder une personne que vous ne connaissez pas.

En l’occurence, lorsque vous logez dans des auberges de jeunesse, parfois on peut hésiter à faire le premier pas.

Une des manières pour briser la glace et pouvoir engager des conversations, c’est de ramener des snacks que vous achetez dans un supermarché du coin et que vous partagez autour de vous.

C’est une de mes techniques que j’aime bien utiliser. Et c’est encore mieux si ce sont des snacks issus de votre pays.

Car vous pourrez alors commencer à discuter de votre culture tout en dégustant vos snacks ensemble.

Et si l’auberge de jeunesse a une cuisine et que vous comptez faire la cuisine pour vous faire à manger, vous pouvez par exemple faire des petites portions pour partager autour de vous afin qu’ils puissent goûter.

Dîner avec les hôtes de l'auberge de jeunesse à Sesoko Blue Guest House, Okinawa

De manière générale, plus vous serez dans une optique de partage, plus les personnes seront bien plus avenant et voudront vous parler.

Bien entendu, je ne vous demande pas de donner juste pour le simple fait de donner. Derrière cet acte doit se cacher en réalité votre volonté à briser la glace et vous permettre de discuter et partager votre plan de voyage, et qui vous êtes.

De cette façon, vous pourrez saisir des opportunités pour vous lier d’amitié avec les backpackers du monde entier et proposer par exemple de voyager avec vous si vous suivez le même itinéraire.

Avec l’expérience, j’ai compris que cet esprit de partage m’a permis de rencontrer des personnes qui sont aujourd’hui devenu de très bon amis et en qui je peux avoir confiance.

L’esprit de générosité en voyage pour créer des liens de confiance

La notion de confiance peut se traduire par un respect mutuel entre deux individus. On peut décrire cela comme une relation saine où chacun peut s’exprimer librement en se montrant authentique.

La confiance, c’est aussi ce sentiment où chacun s’entraide mutuellement pour faire progresser l’autre sur tous les plans : spirituel, professionnel et émotionnel.

Dans le cadre d’un voyage en solo, votre ouverture d’esprit et votre volonté à comprendre les autres seront des atouts pour un voyage réussi.

Car votre attitude sera cruciale pour attirer vers vous les personnes qui vous ressemble et en qui vous pourrez avoir confiance.

Le don de votre temps ainsi que votre esprit de partage fera de vous une personne qui inspire la sincérité et la positivité, et vous en serez remercié un jour ou l’autre.

A chacun de mes voyages, j’ai fait en sorte de privilégier les interactions humaines au détriment des visites. Car même si je rate une occasion de découvrir un lieu, je sais que j’aurais toujours l’occasion de pouvoir y revenir.

Soirée au Kaitenzushi à Okinawa avec les membres du staff de l'auberge de jeunesse

De mon expérience, mes meilleurs souvenirs de voyage étaient lorsque je passais de bons moments avec ceux que j’ai rencontré sur mon chemin. On se proposait d’aller visiter ensemble les endroits qu’on voulait faire, puis on finissait par sortir la nuit pour manger au resto et boire dans un bar pour finir la journée.

Je n’hésitais pas à payer les verres pour les autres, et même payer le restaurant si j’ai vraiment passé un bon moment. Dans mon cas, l’argent ne me sert qu’à être utilisé pour partager ces occasions, même si l’addition peut parfois être élevée.

P.S : Je pourrais d’ailleurs faire un article sur ma vision de l’argent dans un monde où on nous pousse à consommer de manière excessive, car je pense que cela peut en intéresser plus d’un !

Ce sont ces moments d’échanges et de fun que j’ai eu le plus de plaisir pendant mes voyages. Une belle rencontre vaut plus que 1000 lieux visités à mon sens. Je pense que vous comprendrez de quoi je veux parler si vous aussi vous avez expérimenté la même chose que moi.

Et même si certaines rencontres étaient éphémères, je n’en tire que du positif, car j’en sors beaucoup plus grandi à travers les différentes interactions.

On évolue humainement parlant, et on se dit qu’on veut continuer à rencontrer à nouveaux de merveilleuses personnes qui un jour deviendront nos amis.

L’esprit de générosité se cultive avec le temps. Et plus vous deviendrez une personne altruiste, plus vous inspirerez des gens autour de vous à en faire de même.

Devenez un altruiste, et les gens s’inspireront de vous

Il m’aura fallu du temps pour comprendre le principe d’altruisme et de voir les résultats que cela m’a apporté dans ma vie.

Il faut remonter à l’époque où j’étais parti en voyage solo à Taïwan en 2019. J’avais 21 ans et et je ne connaissais personne sur place. J’avais donc opté pour le volontariat en auberge de jeunesse pour prendre mes marques.

Le premier jour, j’ai rencontré un français qui était arrivé un jour avant moi, lui aussi dans une optique de faire du volontariat, il avait 28 ans. Puis on a commencé à se côtoyer puis on s’est lié d’amitié rapidement.

Ce français de 28 ans à l'époque, il s'appelle Steve

Contrairement à moi, c’était quelqu’un de très extraverti. Chaque fois qu’on sortait dehors pour explorer la ville de Taipei, il avait cet enthousiasme et cet esprit de partage que je ne retrouvais pas autant en moi.

Il avait ce côté altruiste où il voulait m’aider à vraiment apprécier être en sa compagnie. Il osait dire les choses telles qu’elles sont sans filtre tout en étant lui-même.

Au fil du temps, j’ai senti que j’avais quelque chose à tirer de lui. Ses expériences du passé et son attitude vis-à-vis des autres faisait que je voulais lui ressembler.

Une simple rencontre aura été le tournant de ma vision concernant les relations sociales. Et rien que ça, je le dois énormément à cette personne.

Tout ça pour vous dire qu’aujourd’hui, les choses se passent différemment depuis que j’ai fait cette rencontre.

En adoptant l’altruisme dans mon mode de vie, j’ai fini par développer autour de moi un entourage qui correspond à mes valeurs.

A chaque rencontre lors de mes voyages, c’est des occasions pour moi de créer de nouveaux liens d’amitié et de confiance.

C’est aussi une manière pour moi d’inspirer celles et ceux qui souhaitent cultiver des qualités similaires. Sur une plus grande échelle, je sais que cela aura un impact qui ira bien au-delà de mon entourage.

Conclusion

Mon blog Le Solo Backpacker, c’est la consécration de plusieurs années d’expériences en solo backpacking. J’y documente tout ce que j’ai appris au cours de ma vie : valeurs humaines, mes erreurs et mes conseils.

Je le fais sur mon temps libre, et je reste toujours fidèle à moi-même lorsque je vous partage des choses.

Je n’attend rien de vous en retour, à part simplement que vous lisiez mes articles ! Car si vous m’avez lu jusqu’ici, c’est que cela a suscité en vous beaucoup d’intérêt.

Et rien que ça, cela me suffit car j’ai fait ma part du travail en essayant de vous inspirer avec les valeurs que je veux véhiculer. Maintenant, c’est à vous de vous faire votre propre avis sur mes idées.

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.