icon

Bien préparer et apprécier son voyage en solo

Quand on pense au voyage, on réfléchit souvent à savoir ce qu’on va bien pouvoir ramener dans notre valise, les différentes destinations auxquelles on va visiter, les moyens de transports que l’on va prendre sur place, etc.

Pourtant, il y a beaucoup de choses dont il faut prêter attention en parallèle avant de partir en voyage, car on oublie souvent certains facteurs qui sont déterminants et qui peuvent nuire votre aventure. C’est pourquoi je vous ai listé 10 conseils clés qu’il faudra que vous ayez en tête afin de partir l’esprit tranquille et profiter pleinement de votre voyage.

Optez pour un sac de randonnée

Pour profiter pleinement de votre voyage, je vous conseille vivement de vous procurer un sac de randonnée. Même si une valise permet de se soulager d’un poids sur ses épaules, vous aurez moins de liberté pour vous déplacer aisément. Les roulettes de votre valise ne sont pas conçues pour rouler sur des routes non goudronnées. Vous devrez donc soit trouver un autre chemin, soit soulever votre valise, ou bien vous tenterez quand même de la traverser avec difficultés. Dans tous les cas, un sac de randonnée vous permettra de vous déplacer facilement quel que soit la route et sur de plus longues distances.

Voyage en backpack en Corée du Sud
Un sac de randonnée 30L + un sac Eastpack pour un voyage de 1 mois en Corée du Sud, c'est tout !

Ramener le stricte minimum dans votre valise

Que vous soyez un homme ou une femme, prenez seulement le stricte nécessaire pour éviter de vous trainer un sac à dos lourd, car vous verrez que c’est super handicapant de devoir se déplacer vers différents lieux avec un poids sur vos épaules. D’autant plus que si vous optez pour des auberges de jeunesses, vous aurez en général de quoi faire votre lessive et repartir avec des vêtements propres pour la suite de votre périple !

En fonction du lieu où vous irez, je préconise de ramener 7 t-shirts, au moins 1 pantalon, 1 coupe-vent léger et pliable, 7 paires de chaussettes, 7 sous-vêtements, 1 serviette de bain légère, une trousse de toilette (brosse à dent, dentifrice, petits flacons de soins si besoin, rasoir), 1 kit d’urgence (pansement, spray antiseptique, Doliprane, médicament anti-diarrhée).

Avec tout ceci, vous pourrez facilement les insérer dans un sac de randonnée 30L. Bien entendu, si vous avez besoin d’un peu plus d’accessoires, vous pouvez opter pour un sac de randonnée 50L.

Pour ma part, je vous déconseille de prendre un sac à partir de 50L car vous risquez de vous fatiguer rapidement entre les déplacements d’un lieu à un autre. De plus, si vous n’êtes pas préparé physiquement, cela peut ralentir considérablement votre voyage.

Ramenez des chaussures tout terrain

Une paire de chaussure peut faire toute une différence dans l’expérience d’un voyage en solo. Vous verrez qu’avoir une bonne paire vous permettra d’éviter des douleurs aux pieds et vous pourrez parcourir de plus longues distances quel que soit la route (randonnée, ville, plage).

Pour moi, une bonne paire de chaussure est celle qui n’est pas lourde et encaisse bien chaque amortissement de vos pas. Privilégiez des chaussures de type Gore-Tex pour ne pas vous retrouver aves des pieds mouillés et à devoir attendre que celles-ci redeviennent sèche.

Vous trouverez ces types de chaussures chez de grandes marques comme Nike avec sa Pegasus Trail au prix de 160€ (testé et approuvé !), ou bien Salomon pour le même prix. Il y a l’embarras du choix, mais le plus important est de trouver une paire de chaussure qui soit confortable à porter et qui épouse bien la forme de vos pieds. Privilégiez une paire de chaussure qui tienne sur le long terme quitte à y mettre un peu le prix, vous ne le regretterez pas !

Préparez-vous physiquement avant le départ

On a tous cette envie de faire beaucoup de choses lorsqu’on voyage. On se dit qu’on va visiter tel lieu le matin, puis continuer la visite d’un autre lieu l’après-midi puis enchaîner vers un autre le soir.

Mais si vous réitérer sur plusieurs jours, vous allez vite comprendre que ce n’est pas de tout repos physiquement. Si vous ne vous êtes pas préparé physiquement, vous risquez de devoir revoir vos ambitions à la baisse et changer vos plans à la dernière minute.

Mon conseil est de préparer votre corps avant votre départ afin de surmonter les différentes épreuves qui surviendront une fois sur place.

Ne négligez surtout pas le renforcement musculaire ! Travaillez tous les muscles de votre corps pour éviter les courbatures car vous verrez que ces derniers peuvent être très handicapant lors de vos déplacements.

Vue sur la ville de Séoul depuis Bukhansan
Randonnée du Mont Bukhansan avec vue sur Séoul, Corée du Sud (2022)

Pour celles et ceux qui sont intéressés par le renforcement musculaire, je ferai un article sur la préparation physique avant chacun de vos départs !

Ne planifiez pas vos destinations

Cela peut paraître absurde, mais ce conseil est celui qui m’a permis de vivre des voyages vraiment exceptionnels riches en rencontre et en expérience les plus improbables. Croyez-le ou non, mais planifier ses destinations rend votre voyage trop rigide sans réel suspens car vous savez exactement ce qui va se passer lors de votre voyage.

Si vous décidez de ne rien planifier, vous serez beaucoup plus ouverts à de nouvelles rencontres et aux suggestions que peuvent proposer les voyageurs solo comme vous !

Plutôt que de choisir vos destinations avant votre départ, pourquoi ne pas directement demander conseils auprès de la réception de l’auberge de jeunesse une fois avoir procédé au check-in ? Vous verrez que celle-ci aura beaucoup plus d’informations du lieu que vous allez visiter, et vous pourrez également avoir des conseils sur certains lieux dont personne ne parle.

Demandez aussi auprès des voyageurs qui ont déjà visité un lieu si cela vaut la peine de s’y rendre.

Osez demander, cela vous permettra d’engager des conversations mais aussi de participer à des plans de dernières minutes qui mènent dans la majorité des cas vers une expérience inoubliable !

Sortez des sentiers battus

Comme souvent, on a tendance à regarder sur Internet les principaux sites touristiques des différents lieux que l’on pourrait visiter. Mais une ville peut cacher d’autres endroits encore plus magnifiques voir insolites qui valent la peine de jeter un coup d’oeil.

Se balader dans les rues permet de déceler des spots auxquels on ne s’attend pas. Cela attire notre attention et on réalise à quel point on est chanceux d’être tombé dessus.

Si vous aimez la marche, vous allez être surpris du nombre d’endroits intéressants qu’une ville peut nous offrir. Et pour les amateurs de photographies, flâner dans les rues de la ville peut être un vrai terrain de jeu pour prendre des clichés uniques.

Apprenez les fondamentaux de la langue du pays

Savoir parler l’anglais est une bonne chose, mais si vous souhaitez profiter d’une expérience unique hors des pays anglo-saxons, pouvoir parler aux locaux peut vous permettre d’accéder à des expériences incroyables.

Il n’est pas nécessaire d’être bilingue dans la langue, mais si vous savez déjà vous présenter, parler de vos hobbies et dire ce que vous aimez ou n’aimez pas, vous aurez un très net avantage par rapport à un touriste lambda.

Dans la majeure partie des cas, les locaux seront surpris de votre connaissance de la langue et seront plus enclin à vouloir vous parler. Ils seront reconnaissants envers vous d’avoir fait l’effort de s’intéresser à leur culture.

C’est aussi une façon de véhiculer une image positive de vous-même car cela montre que vous êtes ouvert d’esprit et que vous vous intéressez aux autres.

Rencontre de japonaises en auberge de jeunesse à Fukuoka
Des japonaises rencontrées dans l'auberge de jeunesse à Fukuoka, Japon (2022)

Bien entendu, si vous n’êtes pas encore à l’aise avec votre anglais, je vous conseille d’abord de vous améliorer dans cette langue. Car même si vous ne parlez pas aux locaux, tôt ou tard vous devrez utiliser l’anglais pour parler à d’autres voyageurs. Il serait donc dommage de passer à côté d’une situation où vous pouvez discuter avec des gens du monde entier et qui n’ont qu’une envie : découvrir votre culture !

Apprenez les us et coutumes du pays

Ce point est très important, car je vois beaucoup trop de personnes étrangères négliger les codes de conduite à adopter dans un pays. L’image que l’on renvoie auprès des locaux dépend grandement de la manière dont nous nous comportons avec ces derniers.

Si vous pensez que vivre à la française à l’étranger est accepté, vous vous mettez le doigt dans l’oeil. La seule chose que vous allez véhiculer est une image négative de la population française.

Par nature, on va avoir tendance à assimiler le comportement d’une personne à l’ensemble de la population dont il fait partie, c’est ce qu’on appelle faire de l’amalgame.

Par conséquent, si vous vous comportez mal dans un pays, vous mettez également les autres français dans la même catégorie : des gens mal élevés.

Pour ma part, je ne souhaite à personne d’en faire partie. Donc si vous souhaitez éviter ce genre de situation, apprenez à comprendre comment fonctionne la population du pays dans laquelle vous irez, et vous en serez remercié chaleureusement.

Ne soyez pas trop radin

Quand on voyage, on pense souvent à compter chacune de ses dépenses histoire de ne pas dépasser son budget. On aura alors tendance à se priver de choses ou activités qui peuvent coûter assez cher, ce qui conduit à avoir des regrets.

Faites en sorte d’avoir un budget assez conséquent, car se jeter dans le vide avec un budget serré rendra votre voyage difficile à tenir, d’autant plus que vous pouvez risquer votre santé si vous ne pouvez pas manger sainement.

Je préfère que vous économisiez quelques mois supplémentaires pour profiter pleinement de votre voyage plutôt que de vous voir à compter au centime près combien vous dépensez. C’est bien d’avoir l’ambition de voyager seul, mais si votre portefeuille ne suit pas, l’expérience en sera beaucoup moins intéressante.

Mettez votre égo de côté

Il y a une chose que j’ai appris au cours de mes voyages, c’est d’accepter le fait que nous ne sommes pas parfaits et que nous avons énormément de choses à apprendre des autres. Si vous partez du principe que vous avez plus de connaissances que la personne en face de vous, vous ne pourrez pas aller loin dans votre périple.

Savoir se remettre en question est donc important car cela vous permet de recevoir des conseils et de tirer avantage d’une autre culture.

Plus vous ferez l’effort de mettre votre égo de côté, plus les gens s’adresseront à vous de manière plus amical et s’intéresseront plus facilement à vous.

Après tout, l’objectif d’un voyage c’est de s’ouvrir au monde qui nous entoure, vous ne pensez pas ?

Qui est derrière le blog Le Solo Backpacker ?

Hello ! Moi c'est Toan, et je suis le fondateur du blog Le Solo Backpacker.
J'ai commencé le voyage en solo à 19 ans, et mon objectif à travers mes articles est de vous proposer les meilleurs conseils pour sortir des sentiers battus, rencontrer des voyageurs ouverts d'esprits et découvrir le voyage sous un autre angle.